Des fonds pour mieux combattre la dépendance aux opioïdes dans un territoire du Nord canadien

Share
Quasi identiques à des pilules d’oxycodone, ces comprimés contiennent du fentanyl. (Radio-Canada)
Davantage de résidents des Territoires du Nord-Ouest devraient avoir accès à des traitements pour combattre la dépendance aux opioïdes, selon les gouvernements fédéral et des territorial qui ont annoncé mardi un financement de 766 000 $ destiné à apporter de meilleurs traitements.

Les deux tiers de l’argent proviennent du Fonds d’urgence pour le traitement mis sur place par Ottawa pour contrer la crise des opioïdes au Canada. Il a surtout pour but d’accroître l’accès aux services de traitement liés à l’utilisation de substances.

Cinq personnes sont mortes d’une surdose aux opioïdes dans le territoire en 2016. Une seule personne en est morte en 2017 et une autre a perdu la vie l’an dernier.

C’est tout de même une mort de trop, selon le ministre de la Santé et des Services sociaux, Glenn Abernathy, qui espère que le nouveau financement réduira la prévalence de la dépendance aux opioïdes dans les Territoires du Nord-Ouest.

Le député fédéral Michael McLeod et le ministre de la Santé et des Services sociaux des Territoires du Nord-Ouest, Glen Abernathy. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)

Le financement aidera surtout à améliorer le programme de traitement d’entretien aux opioïdes à Yellowknife, afin de mieux rejoindre les autres communautés du territoire.

« Je pense que l’un des domaines qui nous donnent le plus de difficultés est celui d’atteindre les populations des communautés situées à l’extérieur de Yellowknife, explique la médecin Jennifer Harris, responsable du programme. C’est en grande partie le but du financement. »

Le programme offre depuis cinq ans des traitements aux utilisateurs de fentanyl, de morphine, d’oxycodone ou de codéine.

Jennifer Harris est la responsable du programme de traitement d’entretien aux opioïdes à Yellowknife. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)

Les fonds devraient servir à former davantage de spécialistes de la santé dans les différentes communautés en plus de permettre une meilleure coordination et communication entre les centres de santé du territoire.

Le gouvernement espère aussi cerner les communautés qui ont le plus de besoins en matière de dépendance afin de mieux partager les ressources.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *