Du financement pour contrer la crise des opioïdes dans le nord-ouest du Canada

Share
Des comprimés de fentanyl, un puissant opioïde. (Graeme Roy/La Presse canadienne)
Ottawa et le gouvernement du Yukon se sont mis d’accord pour investir 945 000 $ dans la lutte contre les opioïdes au territoire qui a vu 18 personnes perdre la vie à la suite de surdoses depuis 2016.

L’entente de financement signée lundi s’échelonne sur cinq ans.

L’argent permettra en priorité l’embauche d’une infirmière en santé mentale à Whitehorse, la capitale, puis le recours à la méthadone.

« Cet argent ce sera en principe pour appuyer la clinique pour soins référés. [Il s’agit de] la clinique centrale au centre-ville qui traite les gens vulnérables, qui ont des conditions médicales compliquées par la dépendance et souvent par la santé mentale. »

Brendan Hanley, médecin-chef hygiéniste du territoire

L’annonce survient quelques jours après la tenue d’une manifestation pour dénoncer la crise. L’événement organisé par le Conseil des Premières Nations avait été suivi d’un panel de discussions avec les autorités.

L’argent annoncé lundi provient du Fonds de traitement d’urgence fédéral qui contient un total de 150 millions de dollars. Le Yukon en retire 500 000 $ et le territoire y ajoute la différence de 445 000 $.

La ministre territoriale de la Santé et des Affaires sociales, Pauline Frost, et le député fédéral Larry Bagnell ont signé une entente de financement pour contrer la crise des opioïdes au Yukon. (Gouvernement du Yukon)

D’autres mesures contenues dans la stratégie d’action du territoire contre les opioïdes incluent la distribution de trousses de naloxone ou une campagne pour réduire la prescription d’opioïdes pour gérer la douleur.

Le député fédéral Larry Bagnell affirme que cette annonce s’ajoute à d’autres efforts déjà annoncés.

« Plus tôt cette année nous avons procédé à une autre entente de financement en santé mentale, qui a été longtemps sous-financée, pour l’embauche d’infirmières et travailleurs spécialisés dans les collectivités rurales, dit M. Bagnell. Alors ensemble, il y a maintenant un accès [à des services] dans les régions rurales et à Whitehorse. »

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *