Le syndicat Unifor lance une pétition liée au caribou forestier

Share
Des caribous forestiers. (Radio-Canada)
Le syndicat Unifor lance une pétition pour demander un moratoire sur les mesures de protection de l’habitat du caribou forestier, qui pourraient avoir un impact sur les emplois en forêt.

L’organisation syndicale soutient que les recherches actuelles seraient « non concluantes sur l’origine du déclin de certaines populations de l’espèce » du caribou forestier.

Pour le syndicat pancanadien, les « études » ne permettraient pas de savoir si ce sont les changements climatiques, la maladie ou bien la présence de cerfs qui sont à l’origine de la « baisse de certains cheptels » de caribous forestiers.

La pétition d’Unifor demande donc de suspendre les mesures de protection de l’habitat qui ont un impact sur les emplois dans certaines régions, le temps d’obtenir des conclusions d’études scientifiques plus catégoriques quant à l’impact des coupes forestières sur les populations de caribous forestiers.

Le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné. (Benoît Jobin/Radio-Canada)

« On ne peut pas juste prendre une décision parce qu’il y a des pressions environnementalistes, lance le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné. Ça a trop d’impacts sur les communautés. Nous, on veut s’assurer que les scientifiques fassent la démonstration sur la question suivante : pourquoi il y a des baisses [de population de caribous] où il n’y a pas de perturbations et pourquoi il y a des augmentations dans certains cas? »

Le syndicat compte déposer cette pétition au gouvernement fédéral à l’approche des prochaines élections. Elle sera également remise au gouvernement québécois, dont on attend la deuxième phase du plan d’action pour l’aménagement de l’habitat du caribou forestier. En 2018, la première phase de ce plan a soustrait à l’industrie forestière 34 000 kilomètres carrés de forêts.

Une pétition « extrêmement irresponsable », selon une ONG environnementale
Le chargé de projet en conservation et foresterie pour la SNAP, Pier-Olivier Boudreault. (Pierre-Olivier Boudreault)

À la Société pour la nature et les parcs du Canada (section Québec), le biologiste Pier-Olivier Boudreault estime que les conclusions d’études scientifiques disponibles actuellement démontrent bel et bien la nécessité de protéger le caribou.

« On trouve que c’est une déclaration qui est extrêmement irresponsable dans le sens où c’est documenté par des études scientifiques, dit-il. […] On pense que c’est une sorte de stratégie délibérée, comme ça a été le cas dans le dossier des changements climatiques, pour faire douter les gens, semer le doute. »

Pier-Olivier Boudreault affirme que le moratoire réclamé par Unifor ne ferait que repousser le problème de la conservation du caribou forestier aux prochaines générations et qu’il faut plutôt que les groupes environnementalistes et l’industrie forestière travaillent de concert.

Share
Olivier Roy-Martin, Radio-Canada

Olivier Roy-Martin, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *