Près de 60 millions de dollars pour les logements abordables au Yukon, dans le Nord canadien

Share
Les gouvernements canadien et yukonnais ont signé jeudi une entente d’environ 60 millions de dollars sur 10 ans pour construire et rénover des logements sociaux et communautaires à travers le territoire. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Les gouvernements du Canada et du Yukon, un territoire de l’Arctique canadien, ont signé un accord d’environ 60 millions de dollars pour développer des projets de logements abordables d’ici les dix prochaines années. Ce financement, annoncé jeudi, servira notamment à la construction de nouveaux logements sociaux et communautaires pour les familles les moins fortunées.

« Cette entente de financement revêt une grande importance puisqu’elle nous permettra de fournir aux Yukonnais des logements sûrs, abordables, accessibles et adaptés à leurs besoins », a fait savoir la ministre responsable de la Société d’habitation du Yukon, Pauline Frost, par voie de communiqué.

L’entente résulte d’un investissement conjoint de près de 42 millions de dollars du gouvernement fédéral et d’environ 18 millions de dollars du gouvernement territorial.

Parmi la somme allouée par Ottawa, 24 millions de dollars avaient déjà été annoncés dans le budget fédéral de 2016 dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement, qui vise notamment à construire jusqu’à 100 000 nouveaux logements abordables à travers le pays et à réduire de moitié le nombre de personnes en situation d’itinérance chronique.

« Le gouvernement fédéral continuera de travailler en partenariat avec le Yukon et les autres territoires et provinces afin d’accroître de 15 % l’offre de logements abordables neufs et de renouveler 20 % des logements communautaires existants à l’échelle du pays », a mentionné le député du Yukon, Larry Bagnell, au nom du ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), Jean-Yves Duclos.

Coût élevé de la vie

Selon la Coalition anti-pauvreté du Yukon, un organisme qui conçoit des stratégies pour réduire la pauvreté, cette dernière touche environ 16 % des ménages à Whitehorse, la capitale territoriale.

La plus récente opération de dénombrement à Whitehorse, réalisée en avril 2018, faisait état de 195 sans-abris, dont la majorité était des Autochtones.

Le haut coût de la vie et les loyers mensuels élevés sont les facteurs les plus souvent cités pour expliquer le niveau élevé de pauvreté au territoire, particulièrement celui dans la capitale. Le loyer mensuel moyen d’un appartement locatif de deux chambres était de 1063 $ en 2017, selon le rapport de 2018 de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Le rapport d’avril 2018 du Bureau de la statistique du Yukon révélait par ailleurs que le taux d’inoccupation, tous types de logements confondus, était de 2,74 %. La moyenne nationale est de 2,4 %.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *