Une enquête nationale sur l’état de santé des Inuit du Nord canadien

L’Inuit Tapiriit Kanatami lancera une enquête nationale dont l’objectif sera de faire le point sur l’état de santé des Inuit au pays. L’analyse gravitera autour de différents thèmes, dont la santé mentale, la sécurité alimentaire et le bien-être. (Thomas Kienzle/La Presse Canadienne/AP)
L’organisme qui représente les Inuit au Canada lancera une enquête nationale réalisée par et pour les Inuit qui dressera le bilan de leur état de santé.

« Aujourd’hui, une grande partie de l’information sur la santé des Inuit est obsolète et ne reflète pas avec précision leur état de santé et leur bien-être », écrit l’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK) dans un communiqué de presse.

À partir de 2021, l’organisme collectera des données liées entre autres à la santé mentale, la sécurité alimentaire, le bien-être, les traumatismes, l’emploi et la nutrition.

À terme, l’objectif sera de mieux outiller les différents ordres de gouvernement dans leur compréhension de l’état de santé des Inuit et dans l’élaboration de programmes leur étant destinés.

L’enquête sera baptisée Qanuippitaa? en inuktitut (« Comment allons-nous? »), en référence à deux précédentes enquêtes sur l’état de santé des Inuit. Ces études ont respectivement été menées entre 2007 et 2014 au Nunavik, et entre 2007 et 2008 au Nunatsiavut, au Nunavut et dans la région désignée des Inuvialuit.

À partir de 2021, l’Inuit Tapiriit Kanatami entamera une tournée d’entrevues dans chaque communauté inuit du nord du pays. (Inuit Tapiriit Kanatami)
Par et pour les Inuit

Selon l’ITK, l’enquête sera aussi l’occasion de former des Inuit pour qu’ils contribuent au processus de recherche, lequel consistera principalement à mener des entrevues tous les cinq ans dans chaque communauté inuit du nord du pays.

« Des données fiables, détenues et dirigées par les Inuit, sont essentielles à l’élaboration de politiques capables d’améliorer le bien-être des Inuit », a affirmé jeudi le président de l’ITK, Natan Obed, par voie de communiqué.

L’Inuit Tapiriit Kanatami collaborera les gouvernements territoriaux ainsi qu’avec les organismes qui représentent les quatre régions inuit du pays, à savoir la Société régionale inuvialuit, Nunavut Tunngavik Inc., la Société Makivik et le gouvernement du Nunatsiavut.

D’autres associations, comme la division canadienne du Conseil circumpolaire inuit (CCI), l’organisme pour femmes inuit Pauktuutit et le Conseil national des jeunes Inuit, se grefferont aussi au projet.

L’ITK recevra un financement fédéral annuel de 6 millions de dollars sur 10 ans pour orchestrer le projet.

Dans un échange de courriels, l’organisme a fait savoir qu’il comptait aussi inclure des données portant sur les Inuit vivant en milieu urbain, dans le sud du pays, mais qu’il ignorait encore comment ce volet allait être étudié.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.