Dans le Grand Nord canadien, Le Nunavut reçoit 19 millions de dollars de plus pour faire face à la pandémie

Ottawa a annoncé mercredi soir une somme de 19,36 millions de dollars pour aider le Nunavut à répondre à la pandémie de COVID-19. (Matisse Harvey/Radio-Canada)
Le gouvernement fédéral octroie une somme de 19,36 millions de dollars pour aider le Nunavut à répondre à la pandémie de COVID-19 qui bat son plein dans la région de Kivalliq depuis quelques semaines.

La somme annoncée mercredi soir doit notamment servir à maintenir les services municipaux essentiels dans les communautés touchées, à l’approvisionnement en denrées alimentaires et à l’achat d’équipement de protection individuelle.

La majeure partie de l’enveloppe, soit 11,36 millions de dollars, est octroyée au gouvernement du Nunavut, tandis que 8 millions de dollars reviennent à l’organisme territorial inuit Nunavut Tunngavik.

Ce montant sera remis à l’Association inuit de Kivalliq, qui représente les Inuit de la région, et servira principalement à l’achat de nourriture pour les familles qui comptent sur les programmes alimentaires offerts dans les écoles.

Jeudi, le territoire comptait 150 cas actifs de COVID-19 répartis dans trois communautés. Arviat mène le bal avec environ 75 % des cas positifs.

« Les cas dans la région de Kivalliq ces dernières semaines sont très préoccupants, admet le premier ministre canadien, Justin Trudeau, en entrevue au réseau anglais de Radio-Canada. Nous travaillons de près avec le premier ministre [du Nunavut] pour nous assurer que tout le monde a le soutien dont il a besoin. »

Il assure que ce sera non pas à Ottawa, mais bien au gouvernement du Nunavut de décider de quelle manière l’aide financière est dépensée.

« Dès le début de la pandémie, nous savions à quel point les communautés du Nord seraient vulnérables à la propagation de la COVID-19. »Justin Trudeau, premier ministre du Canada
Même si les cas de COVID-19 se sont multipliés au Nunavut récemment, le premier ministre Justin Trudeau croit que le gouvernement territorial a adopté une stratégie adéquate pour retarder autant que possible l’apparition de premiers cas. (Sean Kilpatrick/La Presse canadienne)
Des iniquités renforcées par la COVID-19

Le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, est conscient des « défis uniques » du Nunavut en matière de logements et d’insécurité alimentaire. « Ce n’est pas quelque chose de nouveau pour le Nunavut », a-t-il dit, en entrevue avec ICI Grand Nord.

« On sait très bien que ce sont les mêmes conditions qui favorisent l’éclosion de la tuberculose, poursuit-il. Ce qu’on constate, c’est que ces iniquités sont renforcées par la COVID-19. »

Un accueil positif

Le premier ministre du Nunavut, Joe Savikataaq, affirme que le financement fédéral tombe à point avec la montée en flèche des cas ces dernières semaines.

« La COVID-19 a frappé rapidement la région de Kivalliq et met à l’épreuve nos ressources et nos capacités limitées », a-t-il souligné, dans un communiqué de presse.

« Nous avons un besoin criant de paniers de nourriture et de produits de nettoyage », complète le président par intérim de l’Association Nunavut Tunngavik, James Eetoolook.

Il assure que la distribution de produits alimentaires et de nettoyage dans les communautés touchées par la COVID-19 incitera les résidents à limiter leurs déplacements et à rester chez eux.

Les 25 communautés du Nunavut sont en confinement pour deux semaines depuis la multiplication de cas dans le sud du territoire. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

Depuis le début de la pandémie, affirme le gouvernement fédéral, il a octroyé environ 105 millions de dollars au gouvernement du Nunavut pour le soutenir dans sa gestion de la crise sanitaire.

Le premier ministre Justin Trudeau promet que d’autres investissements seront à venir si nécessaire.

« La pandémie a exacerbé cela tout en mettant de l’avant un besoin pour davantage de financement, dit-il. Nous serons là pour en faire plus pour le logement dans le Nord. »

Avec des informations de Pauline Pemik

Matisse Harvey, Radio-Canada

Matisse Harvey, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur l'Arctique canadien, visitez le site d'ICI Grand Nord.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *