Une exposition pour rendre hommage aux gardiennes de la mémoire inuit

L’exposition Dynamic Connections: Threads of Living Memory, présentée au Musée Glenbow de Calgary dès le 22 février, regroupe une cinquantaine d’œuvres confectionnées par des femmes inuit depuis les années 1970. Cette image montre une œuvre murale de l’artiste inuk Mary Qaiqsaut Iqqaat. (Photo: Musée Glenbow)
Des textiles, des sculptures et des vêtements traditionnels inuit feront l’objet d’une exposition visant à rendre hommage à la création des femmes inuit des quatre coins de l’Arctique canadien.

L’exposition Dynamic Connections: Threads of Living Memory, présentée au Musée Glenbow de Calgary, dans le sud du Canada, regroupera une cinquantaine d’oeuvres – collages, textiles, vêtements, jouets, sculptures en lainage – confectionnées par des femmes inuit depuis les années 1970.

L’œuvre Duck in Flight, confectionnée à la main en 1974 par l’artiste Winnie Tatya. (Photo : Musée Glenbow)

« Dans cette exposition, je veux que les gens réalisent que les femmes inuit ont toujours utilisé toutes les occasions qui se présentaient à elles pour expérimenter et exprimer leur créativité à travers le temps », affirme la conservatrice au Musée Glenbow, Joanne Schmidt.

Les œuvres ont pour dénominateur commun la thématique de la mémoire, affirme la conservatrice. Pour mettre sur pied l’exposition, elle explique s’être rendue dans plusieurs communautés nordiques pour y rencontrer des jeunes et des aînés inuit, des artistes et des membres de leur famille. Leurs témoignages ont par la suite été intégrés aux descriptions des œuvres.

« Ce que j’entendais, au détour de ces voyages, c’était que les personnes et les âmes perduraient d’une génération à une autre, relate-t-elle. La mémoire n’appartient pas seulement au passé, c’est quelque chose qui existe maintenant. »

« Le territoire est empreint de la mémoire des ancêtres; une mémoire qui se régénère au fil des générations. »

Joanne Schmidt, conservatrice au Musée Glenbow

La conservatrice tenait à ce que les visiteurs perçoivent les textiles comme des œuvres vivantes plutôt que statiques. « Parce qu’elles ont toutes été en contact avec la personne qui les a conçues », poursuit-elle.

D’autres thématiques sont aussi abordées par les artistes, comme le chamanisme et la spiritualité, le savoir traditionnel, la régénération, la protection de territoire et de la culture.

Ode aux gardiennes du savoir inuit

Les quelque 30 artistes, dont certaines sont aujourd’hui décédées, sont originaires des quatre régions inuit du Nord canadien; la région désignée des Inuvialuit (nord-ouest du Canada), le Nunavut (Nord canadien), le Nunavik (Nord québécois) et le Nunatsiavut (nord du Labrador).

Traditionnellement, les femmes inuit sont reconnues pour être des gardiennes de la mémoire; des pierres angulaires dans la transmission intergénérationnelle du savoir inuit, qui repose sur la tradition orale.

« Le fait de donner naissance assure la pérennité des souvenirs. »

Joanne Schmidt, conservatrice au Musée Glenbow
L’œuvre murale Sunrise at Tanaqaaq, de Malaya Akulukjuk et Igah Etoangat. (Photo : Musée Glenbow)

Même si elle n’avait pas initialement l’intention d’exclure des pièces confectionnées par des hommes, la conservatrice explique s’être naturellement arrêtée sur celles de femmes, car leurs œuvres se rejoignaient les unes les autres. « Je pense que c’est parce qu’elles partagent des expériences similaires et se rejoignent entre elles », croit Joanne Schmidt.

« Elles ont des expériences de vie que les hommes ne peuvent pas comprendre », ajoute-t-elle, en citant comme exemples la grossesse, l’accouchement et la maternité.

L’exposition se veut donc une manière de célébrer leur créativité et leur rôle dans la préservation de la mémoire, mais aussi la diversité de leurs talents.

« La majorité de ces femmes n’étaient pas uniquement des artistes textiles. Certaines pouvaient sculpter, réparer leur Ski-Doo, pêcher, chasser, trapper, s’occuper de leurs enfants… Elles faisaient tout! », lance-t-elle.

L’exposition Dynamic Connections: Threads of Living Memory est présentée au Musée Glenbow de Calgary, en Alberta, du 22 février au 10 janvier 2021.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *