La Route de la Baie-James serait renommée en l’honneur d’un ancien grand chef

Jean Chrétien, alors ministre des Affaires indiennes et du Développement du Nord, en compagnie de Billy Diamond, chef du Grand Conseil des Cris, à Montréal, le 14 novembre 1974. (La Presse Canadienne)
Le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee), dans le nord du Québec, a adopté une résolution en faveur d’un nouveau nom pour la Route de la Baie-James lors d’une assemblée générale virtuelle.

Le Grand Conseil procèdera donc à une demande officielle auprès du gouvernement du Québec pour que la route soit rebaptisée Billy Diamond, avec l’accord de la famille de cet ancien grand chef cri.

« Nous rendrons ainsi hommage à notre ancien leader. »grand chef cri Abel Bosum

À la tête du Grand Conseil des Cris de 1974 à 1984, Billy Diamond, originaire de Waskaganish, était un entrepreneur et un leader reconnu au sein des Cris de l’Est de la baie James.

Billy Diamond est aussi connu comme l’un des principaux négociateurs et signataires de la Convention de la Baie-James de 1975, à qui l’on doit notamment la compagnie aérienne AirCreebec et des compagnies de construction cries.

 Cet homme a énormément contribué au développement non seulement de Waskaganish mais de tous les Cris et Autochtones d’un bout à l’autre du Canada , a déclaré le chef de Waskaganish, Clarke Shecapio.

La route de la Baie-James, longue de 620 kilomètres, s’étend au nord de la route 109, de Matagami jusqu’à Radisson.

Si le gouvernement du Québec donne son aval, le nouveau nom de la route sera adopté dès novembre prochain, à l’occasion du 45e anniversaire de la signature de la Convention de la Baie‑James et du Nord québécois.

Un texte de Celina Wapachee, de CBC News

Celina Wapachee, CBC News

Celina Wapachee, CBC News

Celina Wapachee est journaliste et animatrice de l'émission en langue crie Maamuitaau de CBC Radio.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *