Le fournisseur Internet Xplornet cessera certains services dans le Nord canadien

À compter du 1er janvier 2021, Xplornet cessera d’utiliser l’un de ses cinq satellites, ce qui risque d’affecter l’accès à une connectivité Internet de plusieurs clients dans les territoires du Nord. (Adrian Wyld/La Presse Canadienne)
Des clients du fournisseur Internet Xplornet au Yukon, aux Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et au Nunavik pourraient bientôt ne plus pouvoir compter sur leurs services.

À compter du 1er janvier 2021, Xplornet cessera d’utiliser le satellite Anik F2, lancé en 2004 par l’entreprise Telesat et dont la durée de vie prévue était de 15 ans.

« Cela signifie que les clients d’Xplornet qui dépendent de ce satellite devront apporter des changements à leurs services lorsque celui-ci ne fonctionnera plus », résume le gestionnaire des Affaires commerciales d’Xplornet, Steve Van Groningen.

Il indique que « l’âge avancé » du satellite Anik F2 augmente les risques d’interruption imprévue de services.

« Les services qu’il offre aux communautés qu’il dessert sont assez limités », ajoute-t-il.

L’entreprise affirme avoir entrepris depuis quelques jours de communiquer avec tous les clients qui seront touchés.

« Nous allons communiquer avec eux pour nous assurer qu’ils sont au courant de cette situation et qu’ils ont le temps de prendre des dispositions avec d’autres fournisseurs d’Internet. »Steve Van Groningen, responsable des affaires commerciales d’Xplornet

Dans plusieurs collectivités, il ajoute néanmoins que l’entreprise pourrait être en mesure de compter sur l’un des quatre autres satellites qu’elle utilise.

« En tant que compagnie qui s’est fixé de développer l’accès à une connectivité haute vitesse dans des régions rurales et éloignées du Canada, nous ne prenons pas cette situation à la légère, particulièrement pour les clients qui vont perdre leurs services », affirme le gestionnaire des Affaires commerciales d’Xplornet, Steve Van Groningen. (Courtoisie Steve Van Groningen)

Watson Lake et Dawson, au Yukon, de même que Rankin Inlet, au Nunavut, figurent parmi les collectivités touchées. Au Nunavik, cela concernera principalement celles situées aux abords de la baie d’Hudson. Seuls quelques clients des Territoires du Nord-Ouest seront aussi touchés, indique Steve Van Groningen.

L’entreprise n’a toutefois pas été en mesure de confirmer quelles autres communautés nordiques pourraient écoper de cet état des lieux.

Xplornet s’attend à utiliser le nouveau satellite Jupiter 3 de l’entreprise Hughes d’ici deux ans.

Avec le lancement de ce satellite, le fournisseur de services Internet compte offrir des vitesses de téléchargement de 100 mégabits par seconde à ses clients qui résident dans des régions éloignées.

Avec les informations de Thomas Rohner

Matisse Harvey, Radio-Canada

Matisse Harvey, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur l'Arctique canadien, visitez le site d'ICI Grand Nord.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *