Les inondations extrêmes seront de plus en plus fréquentes dans le Grand Nord canadien

Les inondations au Yukon pourraient être de plus en plus fréquentes selon le chercheur Benoit Turcotte. (Vincent Bonnay/Radio-Canada)
Alors que les enjeux climatiques se trouvent au cœur de l’actualité avec la COP26, le chercheur en hydrologie Benoit Turcotte s’est penché de son côté sur les inondations qui ont sévi cet été au Yukon.

« Les inondations étaient sans précédent dans les lacs du Sud. Elles ont été causées par une quantité de neige très importante qui a fondu très rapidement durant la vague de chaleur en juin », explique l’hydrologue.

Le professeur de l’Université du Yukon estime que les phénomènes météorologiques extrêmes sont amenés à se reproduire à une fréquence beaucoup plus élevée que ce que les chercheurs prédisaient au début des années 2000.

« On vient de passer d’une inondation presque impossible à imaginer à quelque chose qui pourrait se produire plus fréquemment. SI la nature continue son travail avec les changements climatiques, ces inondations pourraient devenir la nouvelle norme tous les 20-50 ans », prédit le professeur.

Pour écouter l’entrevue dans l’émission Panorama, cliquez ici

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.