Souveraineté du passage du Nord-Ouest : le Canada réaffirme sa position

Lors de l’opération Nanook 2021 qui a eu lieu du 3 août au 12 septembre dans le passage du Nord-Ouest, l’équipage du navire Harry DeWolfe s’est rendu dans plusieurs communautés de la région Qikiqtani, au Nunavut. (Forces armées canadiennes)
Le 12 septembre 2021, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Harry DeWolf a conclu son déploiement dans le passage du Nord-Ouest dans la cadre de l’opération Nanook 2021. Selon la Marine royale canadienne, ce déploiement est emblématique, car il a permis au Canada de revendiquer sa souveraineté en Arctique par une série d’activités en lien avec la défense.

Mais cela a aussi été l’occasion, pour l’équipage, de faire escale dans plusieurs collectivités, notamment Pond Inlet, Grise Fiord ou encore Kuglutuk au Nunavut, afin de rencontrer les habitants.

Pour le directeur du Conseil québécois d’études géopolitiques, Frédéric Lasserre, la présence de ce navire dans le passage du Nord-Ouest est un symbole de l’enjeu qu’il représente pour la souveraineté canadienne.

« Ce n’est pas anodin du point de vue symbolique que l’on envoie ce navire faire cette traversée. » Cependant, si l’on ne signale pas de menace, selon M. Lasserre, le Canada a rappelé discrètement que sa revendication de la souveraineté sur le passage du Nord-Ouest n’a pas changé.

De son côté, Sergei Shoigu, ministre russe de la Défense et président de la Société géographique russe, a annoncé une prochaine expédition au pôle Nord. La Russie, qui poursuit sa stratégie à la fois commerciale et d’exercice de sa souveraineté en Arctique, a pris les rênes du Conseil de l’Arctique en mai 2021.

Pour M. Lasserre, s’il y a bien une chose sur laquelle les deux pays s’accordent, c’est bien sûr celle de la souveraineté.

« La souveraineté canadienne sur le passage du Nord-Ouest n’est pas du tout remise en cause par la Russie. Au contraire, s’il y a un point sur lequel les deux capitales Ottawa et Moscou sont d’accord, c’est bien cette idée de la souveraineté du Canada sur le passage du Nord-Ouest et celle de la Russie sur le passage du Nord-Est », indique-t-il lors d’une entrevue.

Nelly Guidici, L'Aquilon

Pour d’autres nouvelles sur le Nord du Canada, visitez le site de L’Aquilon.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.