Au Yukon, dans le Grand Nord canadien, un tatoueur rêve de servir un orteil dans un verre de whisky

Jamie Law espère devenir un jour « capitaine » du fameux cocktail Sourtoe de Dawson. (Chris MacIntyre/Radio-canada)
Un tatoueur au Yukon affiche ouvertement sa volonté de devenir le prochain « capitaine » du fameux cocktail Sourtoe de Dawson, si jamais la place venait à se libérer au bar de l’Hôtel Downtown.

Jamie Law, qui habite à Whitehorse, estime avoir toutes les qualifications requises. Il a une casquette de capitaine et à chaque fois qu’il se rend à Dawson, il s’enfile un verre du cocktail.

Il a dû en boire une trentaine.

M. Law s’est aussi tatoué le visage du créateur du cocktail, Dick Stevenson, qui s’est éteint à l’âge de 89 ans. M. Stevenson a eu l’idée du cocktail dans les années 70 après avoir découvert un orteil amputé en nettoyant sa cabane.

Le cocktail Sourtoe, pour les non-initiés, est un verre d’alcool fort, généralement du whisky, dans lequel flotte un orteil humain séché. Pour obtenir un certificat honorifique, le client doit effleurer l’orteil de ses lèvres en buvant le verre, rapidement ou pas, et surtout ne pas avaler le doigt de pied.

Le capitaine actuel du cocktail, celui qui prépare la boisson aux amateurs d’émotions fortes, Terry Lee, fait ce métier depuis huit ans. Lorsqu’il a entendu parler de quelqu’un qui espérait devenir le prochain capitaine, une seule question lui est venue à l’esprit : « Mais pourquoi donc? »

Lee dit ne pas s’occuper pas des embauches. Cela revient au gérant du bar. Ensuite, le brevet de l’orteil appartient à Northern Vision Development.

Terry Lee explique que pour l’instant il reste à son poste, mais que Jamie Law pourrait avoir tout ce qu’il faut pour devenir un très bon capitaine du cocktail Sourtoe. « Il semble avoir une vraie présence. »

D’après les informations de Chris MacIntyre

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.