Le sirop d’érable est un produit distinctif du Québec connu et reconnu partout dans le monde. Ce produit phare du Canada est très étroitement lié à son histoire, car ce sont les vitamines contenues dans l’eau d’érable, bien connues des peuples amérindiens, qui ont permis aux premiers colons européens de rester en santé l’hiver et de ne pas contracter la terrible maladie du scorbut.

Le sirop d’érable est un produit distinctif du Québec connu et reconnu partout dans le monde. Ce produit phare du Canada est très étroitement lié à son histoire, car ce sont les vitamines contenues dans l’eau d’érable, bien connues des peuples amérindiens, qui ont permis aux premiers colons européens de rester en santé l’hiver et de ne pas contracter la terrible maladie du scorbut.
Photo Credit: IS / iStock

Nos arrières-petits-enfants goûteront-ils au sirop d’érable dès janvier?

Share

En 2114, les Canadiens se rendront à la cabane à sucre dès février ou même janvier.

Le réchauffement climatique menace de perturber toute l’industrie du sirop d’érable. La quantité de sève produite par chaque érable à sucre lors de la célèbre coulée printanière est déjà largement directement influencée par les conditions climatiques.

Idéalement pour que l’eau d’érable coule à flot, les producteurs ont besoin d’une série de journées successives pendant lesquelles la température descend sous zéro la nuit et passe au-dessus de zéro le jour.

Des acériculteurs de la région de Québec disent vivre un début de saison plutôt difficile. En raison du froid, la production de sirop d’érable n’est pas encore vraiment entamée dans plusieurs cabanes à sucre. Mais ce ne serait plus maintenant qu’une question de jours.

Goûtez au sucre d’érable en 2014, car 2114 s’annonce plus salée

En 2114, les Canadiens pourraient cependant devoir se rendre à la « cabane à sucre » en février et non pas comme ils le font en ce moment vers la deuxième ou troisième semaine du mois de mars.

En 2114, les quantités de sirop pourraient aussi être de beaucoup inférieures de 10, 15 ou même 22 % selon la plus récente analyse effectuée au Québec par des chercheurs à la Direction de la recherche forestière du Québec.

ÉCOUTEZ NOTRE REPORTAGE

Écoutez

C’est presque le temps des sucres en ce moment en 2014 dans tout l’est du Canada

Des dizaines de personnes se régalent à la « cabane à sucre » du Festival du Voyageur dans la province du Manitoba, le samedi 15 février 2014. Au menu: du sirop de 2013, car les érables n'avaient pas encore commencé à couler.
Des dizaines de personnes se régalent à la « cabane à sucre » du Festival du Voyageur dans la province du Manitoba, le samedi 15 février 2014. Au menu: du sirop de 2013, car les érables n’avaient pas encore commencé à couler. © Radio-Canada/Carla Oliveira

Aide-mémoire…
Le Québec est le plus grand producteur mondial de sirop d’érable.

  • Cette province produit à elle seule 71 % de toute la production mondiale.
  • Le reste de la production se concentre principalement dans la province voisine de l’Ontario ou l’état américain du Vermont.
  • Cette activité rapporte plus de 200 millions de dollars bruts aux nombreux producteurs québécois.
  • En 1980, on produisait au Québec 20 millions de livres de sirop.
  • En 2014, on s’attend à produire 120 millions de livres de sirop.
Sirop d'érable sur la neige. Ce n’est que tout récemment qu’on a confirmé scientifiquement les vertus pour la santé du sirop d’érable canadien. Il renfermerait plus de 20 composés antioxydants qui inhiberaient la prolifération de cellules cancéreuses.
Sirop d’érable sur la neige. Ce n’est que tout récemment qu’on a confirmé scientifiquement les vertus pour la santé du sirop d’érable canadien. Il renfermerait plus de 20 composés antioxydants qui inhiberaient la prolifération de cellules cancéreuses. © iStock

Chaudières, tuyaux, chalumeaux et instruments divers pour entailler les érables

Dans l’est du Canada, au Québec et en Ontario en ce moment, si vous pénétrez dans une quincaillerie hors des grands centres urbains, les chances sont bonnes de repérer le parfait nécessaire du petit acériculteur.

Tout le monde peut s’improviser acériculteur et fabricant donc de sirop d’érable.

Mais vous devrez passer de longues heures à faire bouillir votre eau d’érable pour obtenir la consistance voulue.

Le nombre de jours où l’eau d’érable coule peut varier de 12 à 20 jours selon les années.

Cabane à sucre au Québec.
Cabane à sucre au Québec. © ©JoanieLavoie

Liens externes

Sirop d’érable : se sucrer le bec avec modération – Hebdo Rive-Nord

Cinq choses que vous ne savez (probablement) pas sur le sirop d’érable – Metro 

Dégustation : le sirop d’érable, un concentré de Canada – Le Parisien 

Share
Catégories : Économie, International, Santé, Société
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*