Pour les négatifs qui ne voient rien de positif dans les autos électriques

Share

Nous allons parler de l’empreinte sur nos routes des véhicules électriques, de leurs impacts environnementaux qui ne seraient pas toujours positifs et des coûts pour les contribuables des programmes gouvernementaux qui offrent des incitatifs financiers aux citoyens qui veulent acheter ce type d’autos.

Un rapport de l’Union européenne, publié récemment, concluait que le cycle de vie des véhicules électriques aurait un impact non négligeable sur l’environnement, parfois même pire que les véhicules à essence. Une nouvelle qui suscite plusieurs réactions, autant au Canada qu’en Europe.

Nos invités cette semaine sont Simon-Pierre Rioux, porte-parole de l’Association des véhicules électriques du Québec, et Karim Zaghib, directeur du Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec. 

Écoutez ou regardez Tam-Tam Canada du vendredi 15 novembre 2019 – 37:54

Écoutez

Découvrez nos archives sur le même sujet

Batterie au lithium : Karim Zaghib récompensé pour sa recherche innovante
En 1995, Karim Zaghib s’installait au Québec pour poursuivre ses recherches sur les batteries au lithium-ion. Cet Algérien d’origine a été nommé en 2017 à la direction du Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie. Il veut en augmenter la capacité de stockage afin de donner plus d’autonomie aux voitures électriques.

Les véhicules électriques et autonomes nous heurtent déjà à la vitesse grand V
L’arrivée des véhicules électriques et autonomes qui va entraîner des changements majeurs, qu’appréhendent les gouvernements. Selon des documents d’une enquête interne d’Ottawa, publiée tout récemment, des milliers de travailleurs canadiens pourraient décrocher un nouvel emploi dans ce secteur, mais aussi pas moins d’un million d’entre eux pourraient le perdre…

Hyundai participera à l’enquête sur l’explosion d’une voiture électrique à Montréal
L’explosion de la voiture avait soufflé la porte d’un garage résidentiel et causé des dégâts importants vendredi après-midi à L’Île-Bizard, dans l’ouest de Montréal.
La déflagration était si forte que la porte du garage s’est retrouvée de l’autre côté de la rue, et une partie du toit a été endommagée.

Le Canada doit résolument promouvoir les autobus urbains électriques
Des sociétés canadiennes se lancent dans la conception et la production d’autobus entièrement électrique. Il s’agit de sociétés telles Lion et Nova Bus au Québec et de Greenpower en Colombie-Britannique.Selon Clean Energy Canada, le pays traîne cependant de la patte quand on se compare à d’autres nations. Les prévisions d’achat s’échelonnant sur une trop longue période.

La Chine choisit BlackBerry comme moteur informatique de ses autos électriques
Byton, le constructeur chinois qui défie Tesla, opte pour les logiciels de la compagnie canadienne BlackBerry pour s’assurer que les systèmes de ses autos électriques fonctionnent de façon sécuritaire en tout temps. Cette entente commerciale pourrait transformer BlackBerry en un véritable géant.

En attendant les avions électriques, comment les rendre plus écologiques?
Le secteur de l’aviation n’était pas ciblé dans les discussions internationales sur le climat dans les dernières années. Cette industrie n’a donc pas fait beaucoup d’efforts pour réduire ses émissions. Or, le transport de passagers par avion et son empreinte pèse de plus en plus lourd sur l’environnement malgré des progrès techniques.

E2-Sport : devenir des incontournables du vélo à assistance électrique
À la fin de leurs études universitaires, Francis Marier et Laurent-Philippe Beaudoin ont pris la décision d’unir leur passion, le vélo, à leur choix de carrière, le design industriel. Les deux complices ont fait le pari de devenir des incontournables du vélo à assistance électrique, au Québec et au Canada.

Le meilleur de la semaine en images

Share
Catégories : Économie, Environnement, International, Internet et technologies
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*