Le planning familial au cœur des recommandations des ainés au Nunavut

Iqaluit, Nunavut. (La Presse Canadienne)
Iqaluit, Nunavut. (La Presse Canadienne)

Le concept de planning familial s’est retrouvé sur la liste des priorités lors de réunions cette semaine à Iqaluit portant sur les moyens à prendre pour réduire la pauvreté au Nunavut. En moyenne annuellement au Canada, il nait 11 bébés pour 1 000 personnes. Au Nunavut, c’est plus du double.

Et ce sont des aînés qui ont souligné que trop de jeunes filles deviennent mères trop tôt.

Un aîné présent, Louis Autut, disait: « Nous commençons à trouver notre maison trop petite. J’y vis avec ma famille, mes enfants, mes petits-enfants et même des arrières petits-enfants. »

Selon Peter Williamson, le message lance par les aînés Inuit doit porter. « C’était étonnant d’entendre de la bouche de personnes qui ont toujours vécu de la chasse, dire que les jeunes aujourd’hui doivent s’assurer d’avoir des compétences et le savoir-faire qu’il leur faut pour vivre avant d’avoir des enfants.»

Israel Mablick, père de six enfants, affirme que sa famille est heureuse mais que de faire les vivre tous est un stress financier quotidien. Il a offert ces conseils aux plus jeunes. « D’abord, l’éducation. L’école! Ensuite fondez une famille. Surtout qu’aujourd’hui, la jeune génération entame ses relations à l’école. »

Les services de santé publique à Iqaluit comme dans tous les centres de santé ailleurs au Nunavut, offrent gratuitement des condoms et des conseils pratiques en contrôle des naissances.

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *