Bassin Peel : les Premières Nations promettent un appui financier au combat juridique

Share
Le bassin Peel au Yukon (en bleu)  (CBC)
Le bassin Peel au Yukon (en bleu) (CBC)
Les chefs de Premières Nations au Yukon ont indiqué qu’ils appuieraient un fonds de défense juridique pour protéger le bassin hydrographique de la rivière Peel.

L’annonce vient après la volonté affichée du gouvernement de faire appel d’une décision de la Cour suprême territoriale qui réduit son pouvoir d’autoriser l’exploitation de ressources naturelles.

En décembre, la Cour a expliqué dans un jugement que le plan d’aménagement du bassin Peel souhaité par le gouvernement ne respectait pas l’accord-cadre définitif signé avec les Premières Nations en 1993.

« Toutes les Premières Nations se sont unies pour prendre en charge cette affaire importante », a déclaré Ed Champion, le chef de la Première Nation Na-Cho Nyak Dun. Cette unité est « très importante », dit-il, car elle montre à quel point les Premières Nations entendent défendre leurs intérêts.

Le premier ministre du Yukon, Darrell Pasloski, affirme que la décision d’exploiter les terres de la Couronne doit reposer uniquement sur le gouvernement.

La Cour d’appel du Yukon n’a pas indiqué si elle entendra la cause.

DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

 

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *