Prix mondial d’enseignement 2017 : une enseignante du Nunavik remporte 1 million $

prix-mondial-denseignement-2017-une-enseignante-du-nunavik-remporte-1-million
L’enseignante Maggie MacDonnell et un de ses élèves. (Martin Dokoupil/CP/AP)
Une enseignante au Nunavik, dans le nord du Québec, qui fait la promotion de l’espoir et de la générosité, a remporté dimanche le Global Teacher Prize (Prix mondial d’enseignement 2017) doté d’une bourse d’un million de dollars.

Maggie MacDonnell a reçu sa récompense lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Dubaï, dans les Émirats arabes unis. Elle l’a remporté sur des concurrents provenant de plusieurs pays, dont la Chine, la Jamaïque, le Kenya, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Pakistan.

Maggie MacDonnell, qui a grandi en Nouvelle-Écosse, a battu 20 000 autres enseignants en nomination au Prix mondial d’enseignement 2017, qui est rapidement devenu depuis sa création il y a trois ans l’un des prix les plus convoités pour l’excellence en enseignement.

Le prix, décerné chaque année par la Fondation Varkey basée à Dubaï affirme que la jeune Québécoise a «fait une contribution exceptionnelle à la vie de ses étudiants à Salluit.»

Son approche met l’accent sur les «actes de bonté», comme la gestion d’une cuisine communautaire et la participation à des cours de prévention du suicide.

Le suicide chez les jeunes gens habitant le nord du pays

Salluit, qui compte une population de 1 450 habitants, est si éloignée qu’elle n’est accessible que par voie aérienne. Le petit village a été témoin de six suicides en 2015, touchant tous les jeunes hommes de 18 à 25 ans.

«Le souvenir qui continue de me hanter est quand je vois ces adolescents creuser littéralement leur tombe», a déclaré MacDonnell. Je ne savais pas jusqu’à ce que j’arrive à Salluit que c’était une réalité canadienne.»

Elle a aussi créé un club de course afin de motiver les jeunes et a travaillé pour améliorer la situation difficile des jeunes filles de la région.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau l’a félicitée par l’entremise de son compte Twitter : «Félicitations, Maggie! Merci pour tout ce que vous faites pour aider vos élèves à se bâtir un avenir plus.»

Avec cette bourse, Mme MacDonnell a l’intention de créer un organisme sans but lucratif dont les programmes miseraient sur l’environnement et les jeunes du Nord-du-Québec.

RCI avec Associated Press, CBC et Radio-Canada

Stéphane Parent, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.