Un accès internet plus rapide à Whitehorse, mais encore trop coûteux selon les critiques

Share
Le fournisseur en télécommunications Northwestel croit répondre à la demande du marché avec son nouveau forfait. (Christian Molgat/ICI Radio-Canada)
Le fournisseur en télécommunications Northwestel croit répondre à la demande du marché avec son nouveau forfait. (Christian Molgat/ICI Radio-Canada)
L’entreprise Northwestel lance un nouveau forfait internet plus rapide et avec plus de données, mais à un prix que certains critiques considèrent encore trop cher.

Les clients résidentiels de Northwestel à Whitehorse et Yellowknife peuvent désormais souscrire à 400 gigabits de données à une vitesse de 125 mégabits par seconde pour un montant de 189,95 $ par mois. Pour les clients commerciaux, 500 gigabits de données à 150 mégabits par seconde coûteront 349,95$ par mois.

Les deux forfaits correspondent à une augmentation de plus d’un tiers de données par rapport à ce qui était offert précédemment. « Le forfait répond à ce que nous demandait le marché depuis plusieurs années », affirme le porte-parole de Northwestel, Andrew Anderson. « Northwestel a investi deux millions de dollars au cours de l’été pour mettre le réseau à niveau de façon à s’assurer que le service puisse fonctionner. »

L’internet : un enjeu électoral au Nord

Andrew Anderson de Northwestel affirme que l'entreprise a travaillé très fort pour mettre en place ces nouveaux forfaits. (ICI Radio-Canada)
Andrew Anderson de Northwestel affirme que l’entreprise a travaillé très fort pour mettre en place ces nouveaux forfaits.
(ICI Radio-Canada)

Le critique et consultant en télécommunications, Andrew Robulack, considère toutefois l’annonce comme une amélioration marginale. Pour un utilisateur comme lui qui consomme 600 gigabits par mois, les forfaits ne sont d’aucune utilité. Les tarifs demeurent par ailleurs bien au-delà d’une marge de profit acceptable selon lui. « L’entreprise Shaw impute 123 $ pour 800 gigabits de données à Dawson Creek. Il serait peut-être juste de demander 140 $ pour le même service à Whitehorse. Nous sommes un peu plus nombreux au Nord, il y a plus d’infrastructures là-bas, donc je pense que nous pourrions payer un peu plus. »

« L’internet est le réseau routier moderne. On ne demande pas au secteur privé de construire des routes dans le Nord, c’est une responsabilité publique. Il en va de même pour Internet. »— Andrew Robulack, consultant en télécommunications

Andrew Robulack croit que les gouvernements doivent exercer un plus grand contrôle sur les télécommunications au Nord. Il s’étonne que la question des infrastructures et de la fiabilité du service ne soit pas devenue un enjeu électoral. « Quand il y a une interruption de service, les entreprises perdent de l’argent. Ça a un impact direct sur l’économie du Nord. »

En complément
DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *