Le Yukon se réchauffe deux fois plus rapidement que le sud du Canada

Share
Les températures au Yukon se sont réchauffées au cours des 50 dernières années, surtout l'hiver. (Claudiane Samson/ICI Radio-Canada)
Les températures au Yukon se sont réchauffées au cours des 50 dernières années, surtout l’hiver. (Claudiane Samson/ICI Radio-Canada)
Un nouveau rapport sur les changements climatiques au Yukon révèle que les températures moyennes ont augmenté de deux degrés Celsius au cours des 50 dernières années et de quatre degrés Celsius durant l’hiver, soit deux fois plus que le sud du Canada.

Le rapport du Centre de recherches du Yukon vise à donner un portrait global des changements climatiques dans le territoire en compilant les données de différentes études qui ont porté sur la fonte du pergélisol, la végétation ou l’hydrologie. La masse des glaciers du Yukon, par exemple, a diminué de 22 % au cours des 50 dernières années.

 

L’auteur du rapport Jonh Streicker affirme que les impacts de ces changements sont nombreux et profonds. Il prédit par ailleurs que la tendance au réchauffement se maintiendra, au même rythme, au cours des 50 prochaines années. Le Yukon pourrait ainsi enregistrer une hausse de 10 à 20 % des précipitations, en été surtout, au cours de cette même période.

« Je pense que [les conséquences] les plus importantes c’est premièrement, pour les Premières Nations, la nourriture traditionnelle et la faune, ensuite les infrastuctures [affectées] par la fonte du pergélisol, les inondations et le risque d’un grand feu de forêt. »— John Streicker, Centre de recherches du Yukon
L’adaptation et la réduction des gaz à effet de serre
Les dommages dus à la fonte du pergélisol sur la route de l'Alaska peuvent être un cauchemar pour les camionneurs. (Claudiane Samson/ICI Radio-Canada)
Les dommages dus à la fonte du pergélisol sur la route de l’Alaska peuvent être un cauchemar pour les camionneurs. (Claudiane Samson/ICI Radio-Canada)

L’auteur espère que le rapport suscitera un changement de politiques pour s’adapter rapidement à ces changements climatiques, puis encourager une réduction de la production de gaz à effet de serre.

Une copie de l’ébauche du rapport a ainsi été offerte aux délégués du Yukon lors de la Conférence de Paris sur le climat l’an dernier.

Le rapport note par exemple que le territoire produit plus de dioxyde de carbone que ce que les données gouvernementales indiquent. En se basant uniquement sur la quantité d’essence vendue au Yukon, le terroire produirait 600 kilotonnes de CO2 alors que les données nationales établissent une production de 350 kilotonnes.

EN COMPLÉMENT
DOSSIER – Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *