À bout de patience, des Autochtones des T.N.-O. amorcent la construction d’une route vers une mine

bout-patience-autochtones-t-n-o-amorcent-construction-route-vers-mine
La mine Prairie Creek. (Radio-Canada/CBC)
La bande dénée Nahanni Butte, qui attend depuis plusieurs mois l’approbation d’une route praticable à longueur d’année au cœur de la réserve de parc national Nahanni, dans les Territoires du Nord-Ouest, a commencé elle-même la construction la semaine dernière.

L’approbation de la route proposée vers la mine de zinc Prairie Creek est embourbée dans le processus d’évaluation de l’Office d’examen des répercussions environnementales de la vallée du Mackenzie depuis la mi-2014.

« Nous attendons depuis plus de deux ans que ce soi-disant processus d’autorisation mène à l’approbation de la route », a expliqué un des administrateurs de la communauté, Mark Pocklington. « Dans ce processus, le comité de révision et d’autres personnes ont réclamé étude par-dessus étude », déplore-t-il.

Las d’attendre, le chef de bande de Nahanni Butte, Peter Marcellais, a permis aux membres de sa bande de commencer à défricher le chemin à travers les terres de la Division des affaires indiennes (DAI) situées près de sa communauté. Les DAI sont des territoires que la Couronne a mis de côté pour permettre à des membres des communautés autochtones d’y établir leur résidence.

Le chemin « traverse nos terres DAI, alors personne ne peut nous dire quoi que ce soit parce que c’est notre territoire », estime le chef Marcellais. « Nous essayons seulement de créer de l’emploi, et les camps d’été sont sur cette route », explique-t-il.

Un sentier pour accélérer le processus

Le leader autochtone précise que ce sont les jeunes de la communauté qui construisent le chemin, guidés par les aînés.

Mark Pocklington spécifie pour sa part qu’il ne s’agit pas d’une route aménagée, mais plutôt d’un sentier pour les quads et les motoneiges.

Nous voulons seulement faire savoir à tous que nous croyons que la route est bénéfique pour tout le monde de la région, et nous ne voyons rien de mal avec la construction d’un sentier d’accès pour faire démarrer les choses.

Mark Pocklington, un des administrateurs de la bande Nahanni Butte

Le sentier pourrait éventuellement mesurer cinq mètres de large et s’étirer sur une longueur de 60 kilomètres, jusqu’au « deuxième fossé », où la communauté espère mettre en place un camp de jeunes et un centre de bien-être.

Des écueils en vue?
bout-patience-autochtones-t-n-o-amorcent-construction-route-vers-mine-1
La chute Virginia, sur la rivière Nahanni Sud dans la réserve de parc national Nahanni, située dans les Territoires du Nord-Ouest. (La Presse canadienne/Archives/HO)

La communauté pourrait malgré tout se heurter à certains obstacles.

Bien que la bande n’ait probablement pas besoin d’une évaluation environnementale, elle pourrait cependant avoir besoin d’un permis d’utilisation des terres délivré par l’Office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie, estime le directeur général de l’Office d’examen des répercussions environnementales de la vallée du Mackenzie, Mark Cliffe-Phillips.

Sans ce permis, le ministère fédéral des Affaires autochtones et du Nord ou le ministère de l’Administration des terres des Territoires du Nord-Ouest pourrait ordonner à la communauté d’arrêter la construction si le sentier dépasse 1,5 mètre de largeur, affirme un porte-parole du gouvernement des T.N.-O.

La construction de la route praticable en toute saison dépend toutefois de la capacité de Canadian Zinc, le propriétaire de la mine Prairie Creek, à assurer le financement du projet minier.

L’entreprise a franchi la plupart des étapes réglementaires, et l’évaluation environnementale devrait être complétée sous peu, selon M. Cliffe-Phillips. L’Office d’examen des répercussions environnementales de la vallée du Mackenzie attend la soumission finale de l’entreprise avant d’amorcer les audiences publiques, dernière étape du processus d’évaluation.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *