Sauvetage d’une maman ourse polaire et de son ourson

sauvetage-maman-ourse-polaire-ourson
Une maman ourse polaire et ses oursons. (Jonathan Hayward/La Presse canadienne)
Une ourse polaire et son ourson qui s’étaient réfugiés dans une propriété privée à quelques kilomètres à l’extérieur de la ville de Churchill, dans le nord du Manitoba, ont été déplacés et ramenés sur la banquise.

Le propriétaire d’une entreprise de sorties en traîneau à chiens de la région nordique a fait la découverte de ces deux visiteurs en revenant d’une promenade jeudi. Il explique que la glacière dans laquelle il conserve la viande pour ses chiens avait été ravagée et vidée. « C’est environ 36 kg de viande qui manquaient », dit David Daley.

En regardant autour de son terrain, il a vite repéré des traces d’empreintes puis les deux ours. « Elle n’était pas très loin et elle allaitait son bébé tout près du tipi », raconte-t-il.

En 54 ans, M. Daley dit avoir vu beaucoup d’ours polaires, mais jamais dans la cour de ses chiens.

L’homme a appelé des agents de conservation de la faune qui se sont rendus sur les lieux. Les agents ont encouragé les ours à se déplacer vers la forêt. Selon David Daley, les deux ours ne se seraient pas aventurés bien loin puisqu’ils étaient de retour dans la cour le lendemain matin.

Retour sur la banquise

Les agents se sont présentés à nouveau, accompagnés cette fois-ci de biologistes. En évaluant la situation, l’équipe a décidé que le moyen le plus sûr pour déplacer les ours était de les tranquilliser et de les transporter à proximité de la banquise, précise le meneur de chiens.

L’ourson pesait seulement 8 kg. Il a été placé dans un chenil et soulevé dans le camion.

David Daley, propriétaire d’une entreprise de sorties en traîneau à chiens

L’ourse a dû être placée dans un filet et déplacée par hélicoptère jusque sur le véhicule.

Une fois les deux ours dans la caisse du camion, les agents de conservation les ont conduits près de la rive de la baie d’Hudson.

L’opération de déplacement a été un succès, aux dires de l’entrepreneur. « Ils [les agents de conservation] les ont surveillés jusqu’à leur réveil, dit-il. Les deux ours sont ensuite partis en marchant d’un pas nonchalant sur la banquise. »

 

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *