Le Canada pourrait profiter davantage de l’énergie éolienne

Share
À en croire  l’Association canadienne de l’énergie éolienne, l’éolien comble environ 6 % des besoins en électricité du pays. (iStock)
À une époque où l’accent est mis sur les énergies propres et des économies sobres en carbone, des professionnels de l’énergie éolienne sont plus que jamais convaincus que le Canada a intérêt à exploiter son abondant potentiel dans ce domaine.

À l’occasion du 33e Congrès annuel et du salon professionnel de l’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA), des professionnels du domaine font le point sur les perspectives du marché éolien et énergétique, les pratiques de l’industrie, les innovations technologiques, les nouvelles occasions d’expansion commerciale, etc.

La géographie du Canada lui offre un atout naturel à une exploitation à grande échelle de l’énergie éolienne. Le pays pourrait en tirer de grands avantages, notamment des économies d’énergie à l’échelle du réseau, ainsi que des réductions d’émissions de gaz à effet de serre et de contaminants atmosphériques.

D’est en ouest, l’énergie éolienne est exploitée au Canada. (CANWEA)

À en croire  l’Association canadienne de l’énergie éolienne, l’éolien comble environ 6 % des besoins en électricité du pays. Autrement dit, à elle seule, elle pourrait alimenter près de 3,2 millions de foyers.

En 2016, la puissance installée du Canada était de 11 898 MW, après l’ajout de 21 nouveaux projets éoliens. Cela représente un investissement d’environ 1,5 milliard de dollars.

Jean-François Nolet, vice-président de l’Association canadienne de l’énergie éolienne, présente quelques avantages de ce type d’énergie.

Une option propre et peu coûteuse

Les conférenciers réunis à Montréal à l’occasion du 33e congrès de l’Association canadienne de l’énergie éolienne ont échangé notamment sur les actions potentielles des gouvernements et des services publics du pays dans la transition énergétique. Dans le cas du Québec par exemple, il a été noté que la Politique énergétique 2030 fait le lien entre les ressources renouvelables de la province et sa prospérité économique à long terme.

Les conférenciers ont aussi fait état des mesures fortes adoptées en Alberta et en Saskatchewan pour moderniser leur réseau électrique et revitaliser leur économie en misant sur le développement de l’énergie propre.

Pour sa part, l’Ontario est sur le point de dévoiler son Plan énergétique à long terme (PELT), qui viendra soutenir ses efforts pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 80 % d’ici 2050.

Selon le décompte de l’Association canadienne de l’énergie éolienne, d’un océan à l’autre, le Canada compte 285 parcs éoliens en service.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *