Fin de l’expédition Canada C3, après un long voyage dans l’Arctique

Share
Le brise-glace Canada C3 est arrivé à Victoria le samedi 28 octobre, après avoir parcouru 23 000 km en 150 jours, et visité 75 communautés. (Carla Oliveira/Radio-Canada)
Après 150 jours de navigation sur 23 000 km et trois océans, le brise-glace MV Polar Prince est arrivé à bon port à Victoria samedi, en Colombie-Britannique, mettant ainsi un terme à la grande expédition Canada C3.

Le navire était parti de Toronto le 1er juin. Chaque segment de ce projet phare des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération aura permis à quelque 350 Canadiens de divers horizons de monter à bord et d’en apprendre davantage sur l’histoire globale du pays, mais aussi de s’enrichir lors de séances de discussion sur le bateau et de visites dans les communautés canadiennes.

Le chef de l’expédition, Geoff Green, dit que le voyage a mis en évidence le fait que le Canada est à la fois une nation océanique et une nation polaire : le Canada a le plus long littoral de tous les pays, et ses côtes sont principalement situées dans l’Arctique, souligne-t-il.

« L’une des choses que nous avons observées au cours de ce voyage, c’est notre lien avec l’océan, et son importance pour toutes les communautés d’un océan à l’autre. » M. Green ajoute que l’expédition était l’occasion de rencontrer des communautés autochtones et de discuter de la réconciliation.

Natan Obed est président de l’Inuit Tapiriit Kanatami, un organisme national qui travaille à protéger et à promouvoir les intérêts des Inuits au Canada. Il déclare que bien que les peuples autochtones continuent de lutter pour leurs droits historiques, ils sont fiers d’être Canadiens et ont apprécié ces occasions de montrer leurs traditions durant cette expédition.

« Nous aimons parler de l’Arctique, parler de notre patrie […] avec ceux qui veulent apprendre à les connaître », affirme-t-il.

Le ministre des Pêches, Dominic LeBlanc, était aussi à Victoria samedi pour l’arrivée du bateau, et a annoncé que le Canada a atteint son objectif de protéger 5 % du territoire côtier et marin d’ici la fin de l’année.

 

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *