Des résidents du Yukon, dans le nord-ouest du Canada, construisent eux-mêmes leur pont

Share
Kyler Mather affirme avoir été capable d’utiliser son installation trois jours après l’avoir installé en en vérifiant la solidité à l’aide d’une hache. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Armés de deux ancres, de deux cordes et d’un arbre, des résidents de la rive ouest du fleuve Yukon, à Dawson, au Canada, ont réussi à se construire eux-mêmes un pont de glace, en amont de l’endroit où le gouvernement territorial a échoué il y a quelques semaines.

Le mois dernier, le gouvernement du Yukon a tenté de fabriquer, pour 120 000 $, un pont de glace grâce à une technique de pulvérisation d’eau, mais les températures trop douces ont empêché la formation de glace.

Quelques semaines plus tard, profitant d’une chute des températures, Kyler Mather et ses amis ont donc décidé de tenter une autre technique. Ils ont installé deux cordes de nylon parallèles attachées de chaque côté de l’eau ouverte à l’aide de pieux enfoncés dans la glace. Un arbre a été attaché à l’une des cordes de 1,5 centimètre de largueur pour servir de barrage et permettre l’accumulation de la glace.

Assez solide pour une voiture

Kyler Mather affirme avoir été capable d’emprunter ce pont trois jours après l’avoir installé en en vérifiant la solidité à l’aide d’une hache. Si les températures basses actuelles continuent durant une semaine, le pont pourrait être assez solide pour permettre le passage d’une voiture, selon lui. Il faudrait toutefois aménager la voie avec de la machinerie.

M. Mather admet ne jamais avoir fabriqué de pont de glace auparavant, mais affirme avoir beaucoup d’expérience dans l’arrière-pays, notamment grâce à ses activités avec les Rangers canadiens.

Share
Claudiane Samson, Radio-Canada

Claudiane Samson, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *