Après le mois de juillet plus chaud de l’histoire, l’humain doit changer son rapport à la Terre

Share
C’est officiel, le mois de juillet que l’on vient de vivre, partout sur la planète, a été le mois le plus chaud jamais enregistré sur Terre.

La preuve a été apportée par les données de l’organisme européen Copernicus.

Et au même moment, les experts sur le climat étaient réunis en Suisse. Le rapport qu’ils vont publier jeudi va sonner l’alarme sur la façon dont on utilise les terres.

Le récit de Mathieu Prost au Téléjournal de Radio-Canada.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *