Après le mois de juillet plus chaud de l’histoire, l’humain doit changer son rapport à la Terre

Share
C’est officiel, le mois de juillet que l’on vient de vivre, partout sur la planète, a été le mois le plus chaud jamais enregistré sur Terre.

La preuve a été apportée par les données de l’organisme européen Copernicus.

Et au même moment, les experts sur le climat étaient réunis en Suisse. Le rapport qu’ils vont publier jeudi va sonner l’alarme sur la façon dont on utilise les terres.

Le récit de Mathieu Prost au Téléjournal de Radio-Canada.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *