Nouvelle station météorologique canado-américaine pour le territoire nordique du Yukon

La nouvelle station météorologique de Haines Pass, située dans le territoire canadien du Yukon, a bénéficié d’un financement de 20 000 $ du Fonds de développement communautaire du Yukon qui appuie des initiatives sociales, culturelles et économiques locales. (Courtoisie d’Erik Stevens)
Les adeptes de skis et de planches à neige seront mieux renseignés sur les conditions météorologiques de la région de Haines Pass, dans l’ouest du territoire nordique du Yukon, avant d’emprunter ses pistes en hiver. Une nouvelle station météorologique, créée grâce à un premier partenariat canado-américain dans la région, compile désormais des données liées aux risques d’avalanches.

« [Cette station météorologique] sera utile à tous ceux qui vivent, travaillent, jouent ou voyagent à travers ces montagnes, ce qui concerne principalement les skieurs et les planchistes en hiver, mais plutôt les randonneurs [et] les campeurs en été », rapporte le directeur du Centre d’avalanches de Haines, en Alaska, Erik Stevens.

La nouvelle station, installée à la fin du mois d’octobre, mesure entre autres la température, les précipitations, les radiations solaires, le taux d’humidité ainsi que la vitesse et la direction du vent dans la région.

« Cela faisait plusieurs années que nous souhaitions mener à bien ce projet, mais comme la région est de l’autre côté de notre frontière, nous n’avions pas énormément d’alternatives possibles », explique Erik Stevens, en entrevue téléphonique avec Regard sur l’Arctique.

La région de Haines Pass, est accessible par la route qui relie la ville de Haines, en Alaska, à celle de Haines Junction, au Yukon. (CBC)
« Conditions imprévisibles et dangereuses, en particulier en hiver »

Peu de données renseignaient auparavant les visiteurs sur les conditions météorologiques de la région, où les risques d’avalanches sont élevés durant hiver. Le Centre d’avalanches de Haines recense chaque année plusieurs appels d’urgence liés à ce type de catastrophe naturelle. Le dernier décès est survenu au mois d’avril 2016.

« Il y avait un besoin pressant pour cette station météorologique. »

Erik Stevens, directeur du Centre d’avalanches de Haines, en Alaska

« Au Yukon, la station météorologique la plus proche se trouve à l’aéroport de Haines Junction », mentionne Erik Stevens. « En Alaska, la plus proche se trouve à environ 80 kilomètres [de la nouvelle station], mais son altitude et le climat de la région y sont complètement différents », ajoute-t-il.

L’installation découle d’un partenariat entre le Centre d’avalanches de Haines, aux États-Unis, et l’Association yukonaise des avalanches. Le projet a bénéficié de subventions de 20 000 $ du Fonds de développement communautaire du Yukon qui ont permis, selon Erik Stevens, « de financer la station et de se procurer tous les capteurs nécessaires ».

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *