L’écrasement d’un avion fait un mort et un blessé au Labrador

Share
Un hélicoptère de recherche et sauvetage Cormorant n’a pu atterrir, initialement, près des lieux de l’écrasement. (Jacob Barker/Radio-Canada)
Un homme a perdu la vie et un deuxième a subi de graves blessures lorsque leur avion s’est écrasé sur le flanc d’une montagne près de Makkovik, sur la côte centrale du Labrador, au bord de l’océan Atlantique, mercredi matin.

Les opérations de secours ont été ralenties par un blizzard. Un hélicoptère de recherche et sauvetage Cormorant n’a pas pu atterrir près des lieux de l’écrasement.

Une équipe de neuf secouristes de Makkovik a dû combattre les éléments pour s’y rendre à motoneige. Ils sont arrivés mercredi soir et ont trouvé les deux hommes. Le survivant était toujours conscient.

« La force de caractère des Labradoriens et leurs capacités ont été mises en évidence hier soir, a déclaré le major Mark Norris, un porte-parole des Forces armées canadiennes. Les conditions étaient terribles sur les lieux de l’écrasement. »

Les secouristes ont ramené le survivant et la dépouille à Makkovik, mais l’évacuation par hélicoptère des deux hommes jusqu’à Happy Valley-Goose Bay n’a pu se faire que jeudi matin parce que la tempête sévissait toujours.

Un avion à destination du Groenland

L’avion des deux hommes arrivait de Sept-Îles, dans l’est du Québec, et se dirigeait vers le Groenland lorsqu’il s’est écrasé. L’un des hommes est Belge et le deuxième est Britannique. L’identité de la victime n’a pas été dévoilée.

Des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada tenteront d’atteindre le site de l’écrasement jeudi pour mener une enquête.

Avec les informations de CBC

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *