Le PM des Territoires du Nord-Ouest Bob McLeod ne se représentera pas aux élections

Le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest Bob McLeod. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)
Le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, Bob McLeod, a confirmé qu’il ne se représentera pas aux élections de ce territoire du Nord canadien le 1er octobre.

« Je n’entrerai pas en lice pour ces élections, merci », a écrit le premier ministre dans un courriel à CBC vendredi matin.

L’homme de 67 ans a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative en 2007. Il représente la circonscription de Yellowknife Sud depuis lors.

Lors de son premier mandat, Bob McLeod a été ministre des Ressources humaines, ainsi que ministre de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement.

Bob McLeod a été élu premier ministre par ses pairs députés après les élections de 2011, où il avait été élu sans opposition dans sa circonscription. Il y a été reconduit après avoir remporté un troisième mandat dans Yellowknife Sud en 2015.

L’homme natif de Fort Providence a ainsi été le seul premier ministre du territoire à siéger durant deux législatures depuis 1902. Il est aussi le premier ministre actuel avec la plus grande longévité parmi ses homologues des provinces et territoires.

Le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, Bob McLeod à l’Assemblée législative. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)
Par et pour le Nord

En tant que premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, il s’est férocement battu pour que les décisions concernant le Nord soient prises dans le Nord.

Au cours de son dernier mandat, le premier ministre McLeod avait fait les manchettes en 2017 en lançant une « alerte rouge » à Ottawa. Il voulait ainsi dénoncer le contrôle inéquitable du fédéral sur le territoire et s’opposer au moratoire du gouvernement libéral sur l’exploration pétrolière et gazière dans les eaux de l’Arctique.

Le premier ministre a aussi supervisé la dévolution des terres et des ressources en 2014, dernière étape majeure du processus de transfert des responsabilités du gouvernement fédéral au gouvernement territorial.

En vertu de l’accord, le territoire a pris en charge la gérance des terres et des ressources publiques et conservera 50 % des revenus générés par l’exploitation des ressources, jusqu’à un plafond annuel d’environ 60 millions de dollars.

Alors que l’Accord de transfert des responsabilités a été signé par la 17e législature, une grande partie du travail visant à créer une législation « issue du Nord » pour superviser la gestion des terres et des ressources se fera au cours de la 18e.

Ce vendredi marque la fin des dépôts des candidatures auprès du directeur général des élections en vue des 19e élections législatives des Territoires du Nord-Ouest.

Avec des informations de CBC North

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *