Une vague de froid intense balaye le Nord canadien

Les Yukonnais ont été touchés par une première vague de froid arctique ces derniers jours. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Bien que les habitants des territoires du Nord canadien aient l’habitude des périodes de grands froids, les températures en deçà des -40 degrés Celsius ont passablement perturbé leurs activités quotidiennes depuis quelques jours.

En effet, à partir du 6 janvier à Yellowknife et du 9 janvier à Whitehorse, une vague de froid arctique s’est installée sur les Territoires du Nord-Ouest et du Yukon ainsi que et que sur le nord des provinces de l’Ouest.

Selon le météorologue Matt MacDonald d’Environnement Canada, les conditions idéales sont rassemblées pour un tel froid : une crête barométrique très puissante, aucun nuage la nuit pour contenir la chaleur du sol et des heures d’ensoleillement réduites.

Un brouillard s’est installé sur la capitale yukonnaise avec le grand froid. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
« Lorsqu’on plonge sous les moins quarante, c’est assez exceptionnel. En regardant les données, ce sont les températures les plus froides qu’on a vues depuis 2008. »

Matt MacDonald, météorologue

Les normales saisonnières placent plutôt les températures minimums à environ -22 degrés Celsius, soit largement au-dessus des -46 degrés Celcius enregistrés récemment, et ceci, sans tenir compte de l’indice de refroidissement éolien.

Depuis une semaine, Environnement Canada a multiplié dans les territoires des avertissements de froid extrême et de brouillard, notamment pour les automobilistes à Whitehorse.

Certains automobilistes recouvrent leur radiateur d’une bâche par temps très froid, une méthode recommandée par des garagistes. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Fermeture de bureaux, ouverture du refuge pour sans-logis

Le froid extrême a forcé mardi la fermeture des bureaux de certains organismes tels que l’Association franco-yukonnaise ou la Banque alimentaire de Whitehorse. Le bureau de la Croix-Rouge a également annoncé sa fermeture mercredi.

Quant au refuge pour sans-logis de Whitehorse, les portes sont ouvertes jour et nuit plutôt que de fermer à 21 h 30, son horaire habituel. Le refuge est sous la responsabilité du ministère de la Santé et des Affaires sociales depuis janvier 2019.

La porte-parole du ministère, Pat Living, affirme que le personnel du refuge fait tout en son pouvoir pour assurer la sécurité des clients, bien qu’aucun lit supplémentaire n’ait été ajouté.

« Ils peuvent venir prendre un café, un thé, une collation, se réchauffer et rester. Nous voulons nous assurer que les clients seront en sécurité et s’ils décident de repartir, le personnel fait particulièrement attention à ce qu’ils soient en mesure d’atteindre leur destination, et il est arrivé qu’on ait insisté pour qu’ils restent sur place. »

Pat Living, porte-parole, ministère de la Santé et des Affaires sociales
Consommation énergétique

Énergie Yukon de son côté demande toujours la collaboration des Yukonnais pour limiter leur consommation d’électricité aux heures de pointe. Lundi matin, Énergie Yukon a enregistré pour le territoire un record de consommation de 100,5 mégawatts.

Les génératrices de gaz naturel sont nécessaires par grand froid selon le producteur Énergie Yukon pour répondre à la demande particulièrement aux heures de pointe. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

À Yellowknife aussi la demande en électricité a atteint un sommet avec 33,7 mégawatts le dimanche 12 janvier, mais aucun record n’a été établi selon le fournisseur Northwest Territories Power Corporation.

Environnement Canada prévoit un réchauffement partiel des températures à compter de mercredi avec des maximums avoisinant les -35 degrés Celsius d’ici vendredi, -29 degrés Celsius à Yellowknife.

Cependant, le village de Mayo aura la température la plus froide du Yukon dans la nuit de mardi à mercredi : il fera -49 degrés Celsius, selon l’agence météorologique.

Le buste de l’écrivain yukonnais Pierre Berton n’échappe pas au froid glacial. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *