Des ours polaires canadiens ont trouvé une nouvelle façon de se nourrir pendant l’été

Un groupe d’ours polaires a développé une technique pour se nourrir de bélugas sur les berges de la baie d’Hudson. (Chadden Hunter/BBC NHU)
Pendant le tournage de la série Seven Worlds, One Planet de la BBC dans le nord du Manitoba, Dr Chadden Hunter a assisté à un comportement ingénieux d’ours polaires pour se nourrir pendant l’été, qui n’avait jamais été reporté par les scientifiques.

« C’est un comportement hors du commun, c’était vraiment spectaculaire », dit le biologiste australien, qui est aussi l’un des producteurs de la série.

À la rivière Seal, une région reculée de la baie d’Hudson, un groupe d’ours polaires attaque des bélugas sur les rochers. Ils attendent patiemment que ces espèces marines approchent, et lorsque la marée monte, « ils leur sautent sur le dos, et les attaquent à cet endroit exact qu’il faut pour les tuer », raconte Dr Chadden Hunter.

Les ours polaires perdent normalement beaucoup de poids lors de la saison chaude et survivent de leurs réserves, explique le biologiste. Ils dépendent de la glace de mer pour chasser, car ils se nourrissent essentiellement de phoques.

« Ceux-là étaient les plus gros et en santé que j’avais jamais vus à cette période », dit-il.

Une façon de survivre au réchauffement climatique

Pour le scientifique, ce nouveau comportement est un exemple de la façon dont certains groupes d’ours polaires pourraient survivre au réchauffement climatique. À mesure de la fonte des glaces, ils pourraient tout de même développer des techniques de chasse sur la terre ferme.

Cela dit, on ne peut pas dire que ce comportement est dû aux changements climatiques, parce qu’on ne sait pas depuis combien de temps les ours le pratiquent, car cet endroit est très reculé, nuance le biologiste.

Chadden Hunter raconte avoir entendu parler de ce comportement avant de venir, mais que très peu de personnes l’avaient constaté. L’idée de venir le filmer était un beau défi, dit-il.

Des ours polaires ont été photographiés par le biologiste Chadden Hunter. (Chadden Hunter/BBC NHU)

« Cette bataille des deux géants, c’est incroyable! Un béluga, ça doit peser trois fois le poids d’un ours polaire. […] Le genre de combat auquel tu ne croirais pas avant de l’avoir vu », lance-t-il.

Après un mois sur place, ils ont finalement réussi à capturer ce fameux moment d’attaque. Les images seront diffusées dans l’épisode dédié à l’Amérique du Nord de la série Seven Worlds, One Planet.

Il comprendra également des paysages de la Colombie-Britannique et du Yukon, où les documentaristes ont suivi des lynx et ours noirs sur leurs territoires.

Une série, sept continents

La série Seven Worlds, One Planet, est constituée de sept épisodes, dont chacun est inspiré d’un continent.

Selon Chadden Hunter, la série met en avant des choses uniques de chacun d’entre eux : leur biodiversité, leur géologie, réseau hydrographique, mais aussi leurs défis de conservations.

« Cet aspect de conservation est très important dans chaque continent, mais n’écarte pas la beauté du film. Elles sont enrichissantes, c’est ce qui rend cette série assez unique. »

La série a commencé à être diffusée la semaine dernière. L’épisode sur l’Amérique du Nord sera présenté à 21 h samedi sur la chaîne BBC Earth.

En 2018, CBC avait capté des images de ce type de comportement des ours polaires. Pour regardez le documentaire (en anglais) présenté par The nature of thingscliquez ici
Chloé Dioré de Périgny, Radio-Canada

Chloé Dioré de Périgny, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *