Dans le nord-ouest canadien, un défilé célèbre les Jeux d’hiver de l’Arctique annulés

Malgré l'annulation des Jeux d'hiver de l'Arctique, des athlètes et des organisateurs ont célébré en plein air le 50e anniversaire de l'évènement qui ne peut avoir lieu en raison du coronavirus. (Photo Matisse Harvey/Radio-Canada)
Athlètes, organisateurs, entraîneurs et bénévoles d’Équipe Yukon et des Jeux d’hiver de l’Arctique ont célébré dimanche en plein air ce qui aurait été le 50e anniversaire de l’événement sportif annulé en raison de la menace de la COVID-19.

Les Jeux d’hiver de l’Arctique devaient débuter dimanche soir pour une semaine de compétitions entre 1800 athlètes de neuf régions circumpolaires, y compris les trois territoires canadiens, le nord de l’Alberta et le nord du Québec.

Quelque 500 participants selon les autorités municipales ont profité de l’événement de la journée en consolation de l’annulation des Jeux. Ils avaient été annoncés comme les plus importants jamais tenus avec un budget de 7 millions de dollars.

L’entraîneuse de badminton Caroline Thibault a insisté pour que ses athlètes soient au rassemblement. (Mario de Ciccio/Radio-Canada)

Caroline Thibault, entraîneuse de l’équipe yukonnaise de badminton, est ravie que ce rassemblement ait pu avoir lieu.

« C’est vraiment fantastique de voir tout ce monde-là et pouvoir leur montrer notre unité yukonnaise. »Caroline Thibault, entraîneuse Équipe Yukon
Le ministre des Services aux collectivités du Yukon, John Streicker, croit qu’il était important pour les participants de célébrer le travail accompli en vue des Jeux d’hiver qui n’auront pas lieu cette année. (Mario de Ciccio/Radio-Canada)
Rassemblement permis

Le ministre des Services aux collectivités, John Streicker, affirme que l’événement a pu aller de l’avant du fait qu’il se déroulait à l’extérieur. Il a tout de même voulu rappeler aux participants les bonnes manières hygiéniques à adopter en temps de crise du coronavirus.

Quelque 500 athlètes, bénévoles, entraîneurs et organisateurs se sont rassemblés au centre-ville de Whitehorse pour…

Posted by ICI Yukon on Sunday, March 15, 2020

« En ce moment il n’y a pas de cas de coronavirus au Yukon alors les deux médecins disent c’est bon pour aujourd’hui, mais c’est aussi important qu’on a un message de santé [comme] ne pas se toucher les mains. »John Strekcer, ministre des Services aux collectivités du Yukon

Les impacts économiques auprès du secteur privé en raison de l’annulation ne sont pas entièrement connus, mais les discussions se poursuivent entre le territoire et les Chambres de commerce.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.