Le Yukon propose d’interdire les sacs à usage unique

Les municipalités du Yukon comme celle de Mayo peinent à financer la gestion de leurs déchets. (Alexandra Byers/Radio-Canada)
Le gouvernement du Yukon a déposé un projet de loi visant à interdire les produits à usage unique comme les sacs en plastique et en papier.

Plus de 2 millions de sacs jetables sont distribués au territoire tous les ans et plus de 20 ballots de plastique mou sont emballés tous les jours, selon les données du gouvernement.

La gestion des déchets au Yukon coûte 6 millions de dollars par an aux contribuables, la moitié de cette somme pour se débarrasser du plastique.

Le projet de loi propose des amendements à la loi sur l’Environnement qui permettront de réglementer  la fabrication, la fourniture, la distribution et l’utilisation de produits et d’emballages à usage unique , peut-on lire dans un communiqué.

Les sacs papier aussi

Les sacs papier sont également dans la mire de la nouvelle réglementation pour éviter que les consommateurs les choisissent comme solution de remplacement au plastique et parce que leur fabrication représente une source importante d’émissions de gaz à effet de serre, selon Bryna Cable du ministère de l’Environnement.

La fabrication des sacs en papier est elle aussi néfaste pour l’environnement, selon les responsables du ministère de l’Environnement. (Radio-Canada)

Le projet de loi vise à s’attaquer à la dépendance des Yukonnais aux produits à usage unique, explique la directrice de la direction de la protection de l’environnement et de l’évaluation des incidences environnementales.

« Nous n’avons pas dit [dans le projet de loi] « sacs pour la vente au détail » parce que nous voulions nous assurer que si d’autres produits viennent à être considérés, comme les contenants de styromousse ou les pailles ou les ustensiles, nous n’aurons pas à refaire des amendements. »Bryna Cable, directrice de la Direction de la protection de l'environnement et de l'évaluation des incidences environnementales

Pour l’instant, le plastique d’emballage ajouté aux commandes en ligne ou à la livraison de produits ne fait pas partie des mesures proposées.

L’interdiction des sacs de plastique à usage unique est le premier produit visé par le projet de loi au Yukon. (John Robertson/CBC/Radio-Canada)

Les mesures ont été développées au terme d’une consultation publique entourant l’imposition de frais sur les sacs en plastique à usage unique. « Les commerçants durant cette consultation ont exprimé très clairement qu’ils préféreraient une interdiction complète plutôt que des frais », explique la directrice.

Des municipalités déjà en mode interdiction

Dawson et Carmacks ont déjà interdit les sacs de plastique à usage unique sur leur territoire l’an dernier.

Le maire de Dawson, Wayne Potoroka, affirme que le changement s’est fait naturellement dans sa ville. « Cela n’a pas représenté un gros changement dans le comportement. Les gens utilisaient déjà des sacs de tissu pour leur épicerie et de nombreux commerces avaient déjà cessé de distribuer des sacs [de plastique] aux consommateurs. »

Les sacs réutilisables, interdits au début de la pandémie, sont de nouveau acceptés dans les épiceries de Whitehorse. (Maude Chauvin/O’Gleman Média)

Le maire croit qu’il faut faire confiance aux Yukonnais qui ont déjà de bonnes habitudes, dit-il, confiant que les sacs papier ne deviendraient pas le nouveau problème.

La société de conservation du Yukon salue également l’initiative qui était un engagement dans le discours du trône l’an dernier.

« Les dommages sur l’environnement que causent les sacs en plastique à usage unique sont immenses, tant pour les écosystèmes terrestres que marins, et toute mesure de réduction est la bienvenue. »Coral Voss, directrice générale, Yukon Conservation Society

Le processus d’élaboration d’une réglementation fera l’objet d’une consultation publique de 60 ours. L’interdiction pourrait donc être en place l’été prochain.

Claudiane Samson, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.