Une communauté du nord-ouest du Canada songe à abolir les sacs de plastique

Share
L’initiative de la Klondike Conservation Society d’une «bibliothèque» de sacs de tissu visait à fournir une solution de rechange aux sacs en plastique aux habitants de Dawson, mais également aux visiteurs de passage dans la municipalité. (Anaïs Elboujdani/Radio-Canada)
Le conseil municipal de Dawson City a adopté en principe l’abolition des sacs de plastique dans la municipalité. Les conseillers et le maire ont adopté une motion pour présenter une ébauche de règlement le 8 juillet prochain.

« [L’abolition des sacs de plastique est] une idée qui est mûre pour notre ville », estime le maire de Dawson City, Wayne Potoroka.

Les élus ont répondu ainsi à la Klondike Conservation Society qui a présenté lundi au conseil municipal une pétition rassemblant plus de 500 noms, dont 200 signatures provenant d’habitants de Dawson City, visant entre autres à mettre fin à l’utilisation de sacs de plastique.

« Environ 30 % des déchets qui se retrouvent dans notre dépotoir sont des pellicules de plastique, surtout des sacs de plastique », explique Katie English, la coordonnatrice de la Klondike Conservation Society.

Elle mentionne qu’en l’absence de ramassage des matières recyclables par un camion de collecte pour le secteur résidentiel, il dépend du bon vouloir des citoyens d’apporter leur matières recyclables au dépôt que gère la société.

Katie English se tient devant une pile de sacs de plastique amassée au dépôt de la Klondike Conservation Society en l’espace de trois jours. « C’est seulement ce que les gens viennent porter ici, imaginez ce qui se retrouve dans le dépotoir », déplore-t-elle. (Anaïs Elboujdani/Radio-Canada)

La quantité de sacs de plastique qui aboutit à son dépôt ne représente qu’une fraction des sacs qui devraient être recyclés, selon elle. Le reste prend donc le chemin du dépotoir.

Une abolition progressive

L’organisme que coordonne Katie English propose depuis l’automne dernier une initiative appelée « bibliothèque de sacs » comprenant l’installation de boîtes devant les commerces qui souhaitent y prendre part.

« Nous voulions offrir une solution proactive », explique-t-elle.

Les habitants de la ville, mais surtout les touristes qui sont de passage et qui n’ont pas de sacs, peuvent donc en prendre un fait de tissu qui aura été déposé dans la boîte confectionnée par la Klondike Conservation Society.

Si le règlement visant à abolir les sacs de plastique va de l’avant lors de la rencontre de comité du conseil municipal du 8 juillet, Katie English espère voir la fin de ce produit sur une période tampon de neuf mois.

Le maire de Dawson City dit que la Ville étudiera la possibilité de bannir d’autres produits de plastique à usage unique. (Anaïs Elboujdani/Radio-Canada)

Même si le premier ministre Justin Trudeau a promis la fin du plastique à usage unique d’ici 2021 au pays, Wayne Potoroka veut définitivement sceller cette idée pour sa municipalité.

« Il est parfois plus facile de mettre en oeuvre des politiques au niveau fédéral, mais qui sait qui sera au pouvoir cet automne », avance-t-il. « Nous devons également être maîtres de la manière dont nous disposons de nos déchets ».

Ce dernier estime que le Yukon fait face à un problème de taille quant à la gestion de ses déchets.

La motion laisse aussi la porte ouverte à l’abolition d’autres produits de plastique à usage unique tel que les pailles de plastique.

Share
Anaïs Elboujdaïni, Radio-Canada

Anaïs Elboujdaïni, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *