La Tchéquie frappe à la porte du Conseil de l’Arctique pour être membre observateur

Le Drapeau de la Tchéquie flottant sur la capitale Prague. (David W Cerny/Reuters)
Plusieurs médias rapportaient cette semaine la volonté du gouvernement tchèque de demander le statut de membre observateur au sein du Conseil de l’Arctique.

À ce titre, le ministre tchèque des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, a présenté la demande de Prague à son homologue islandais, qui préside cette année le Conseil de l’Arctique.

Le Conseil de l’Arctique est un forum intergouvernemental qui se compose de huit États arctiques (Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Suède, Russie) et six organisations internationales de peuples autochtones à titre de participants permanents.

Rappelons qu’un certain nombre d’États ont déjà un statut d’observateurs, c’est le cas notamment de la Chine, l’Inde, la France, l’Allemagne et la Pologne. En qui concerne la candidature de la Tchéquie, le Conseil de l’Arctique a annoncé qu’elle prendra une décision d’ici mai prochain.

En reprenant une tribune publiée mardi dans le quotidien Lidové noviny, Radio Prague a indiqué que pour le chef de la diplomatie tchèque, Tomáš Petříček, cette candidature s’explique par le potentiel que la coopération avec les États membres du Conseil pourrait offrir aux entreprises tchèques « dans les domaines de l’énergie, du transport, de la construction, de l’ingénierie et des technologies de la communication ».

La radio publique internationale tchèque a également ajouté que selon M. Petříček la Tchéquie avait beaucoup à apprendre des pays nordiques qui « sont aussi en avance dans le domaine de la protection de l’environnement. »

Avec les infos de Radio Prague

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.