JO de Tokyo : la Norvège fascinée après l’or et le record du monde pulvérisé par Warholm

Originaire de la petite ville d’Ulsteinvik, dans le nord de la Norvège, Karsten Warholm a pulvérisé le record du monde au 400 m haies aux JO de Tokyo avec un temps de 45,94 s. Sur la photo, la demi-finale du 1er août 2021. (Martin Meissner/AP Photo)

Fascinée, la Norvège saluait mardi l’or olympique et surtout le record du monde déjà « légendaire » de son prodige Karsten Warholm au 400 m haies. Il qualifié de plus grand exploit d’un sportif norvégien de tous les temps.

« Tu es fantastique Karsten Warholm. Félicitations pour l’or olympique et un nouveau record du monde fantastique. Quelle course! », a écrit la première ministre Erna Solberg sur Twitter.

Pour la télévision publique NRK, Warholm, 25 ans, est incontestablement devenu le plus grand champion norvégien « de tous les temps », au-delà des légendes du ski Bjorn Dæhlie, Kjetil André Aamodt ou Ole Einar Bjorndalen, le champion olympique du 800 m Vebjorn Rodal ou encore le cycliste Thor Hushovd.

« La réponse est forcément Karsten Warholm, qui est à la fois détenteur du record du monde, champion du monde en titre, champion d’Europe en titre et maintenant champion olympique. Après une course dont le niveau est impossible à saisir », lance NRK.

Warholm et l’Américain Rai Benjamin ont offert mardi l’une des plus belles courses de l’histoire des Jeux olympiques. Le Norvégien s’est imposé d’un rien en pulvérisant le record du monde de près de huit dixièmes avec son temps de 45,94 s.

Dans sa petite ville natale d’Ulsteinvik (6000 habitants), dans le nord de la Norvège, ses supporteurs réunis dans la salle des sports ont jubilé en assistant à sa victoire, selon des images diffusées par la télévision norvégienne.

« Il était déjà avant cette course l’un des plus grands sportifs norvégiens. Une médaille d’or le hisse encore à un autre niveau. Et la façon dont il l’a fait le rend légendaire », souligne le quotidien Aftenposten.

Benjamin a qualifié la finale de « plus grande course de l’histoire des Jeux olympiques » et jugé qu’elle dépassait même le record phénoménal d’Usain Bolt (9,58 s) sur 100 m lors des mondiaux de 2009.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.