Partager sa passion de la boxe avec des jeunes du Grand Nord canadien

Guy Desforges a accepté l’invitation du centre scolaire de Coral Harbour au Nunavut pour initier de jeunes sportifs à la boxe. (Guy Desforges)
Guy Desforges, qui est originaire d’Eel River Crossing au Nouveau-Brunswick et bien connu du milieu de la boxe dans la province, a accepté l’invitation du centre scolaire de Coral Harbour au Nunavut pour initier de jeunes sportifs de cette région nordique à son sport.

Son projet s’est concrétisé grâce à un ami d’enfance.

« Dean Esligar est au Nunavut depuis 23 ans. Il m’a demandé si je voulais venir là-bas pour faire des ateliers de boxe. Après réflexion, je lui ai dit que ça m’intéressait. J’ai toujours voulu découvrir l’endroit. Alors, j’ai saisi l’occasion », raconte celui qui est un retraité des services correctionnels du Canada.

Guy Desforges initie de jeunes sportifs du Nunavut à la boxe. Il sera sur place pendant quatre semaines. (Guy Desforges)

Le projet s’est mis en branle le 27 mars avec une clientèle assez variée. Guy Desforges sera sur place pour un total de quatre semaines.

« Cette année, nous voulions évaluer le potentiel d’un tel projet. Les jeunes sont tellement déterminés et athlétiques. Ils sont séparés en trois groupes selon leur âge. Les participants doivent avoir des aptitudes physiques, mais aussi de bons résultats scolaires. Ces jeunes n’ont jamais boxé auparavant. C’est beau à voir », confie-t-il.

La boxe a beaucoup apporté à Guy Desforges au fil des années, autant au niveau amateur que professionnel.

Considérant l’apport de ce sport pour lui, il trouve important de partager sa passion avec les autres.

« Comme boxeur, j’ai toujours travaillé très fort. Je me préparais sérieusement pour mes combats. Ça m’a permis de développer des aptitudes de travail importantes dans la vie, car c’est important de mettre de l’effort dans ce qu’on fait pour avoir du succès », confirme-t-il en ajoutant que les jeunes lui en apprennent tout autant.

Les élèves sont divisés en trois groupes, selon leur âge. Les participants doivent avoir des aptitudes physiques, mais aussi de bons résultats scolaires. (Guy Desforges)

Pour la directrice de l’école de Coral Harbour, Simone De Gannes, la présence de Guy est une belle occasion pour sa communauté. « Coral Harbour est très loin des centres urbains. Envoyer nos jeunes individuellement vers le sud pour vivre des expériences de ce type peut coûter très cher. Nous préférons amener des gens vers la communauté pour que davantage de jeunes vivent ces expériences [comme celle] que nous apporte Guy par sa présence », dit-elle.

Depuis son arrivée au Nunavut, Guy Desforges est impressionné par la vie communautaire dans cette partie du pays. « Les expériences que je vis au Nunavut, elles sont touchantes! »

Il prévoit y retourner six autres semaines l’an prochain.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.