Grand Nord canadien : le Nunavut en campagne électorale fédérale

Le Nunavut compte pour une seule circonscription à Ottawa. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

Comme tous les autres Canadiens, les Nunavummiut ont rendez-vous aux urnes le 20 septembre pour choisir le député qui les représentera à Ottawa.

ICI Grand Nord suit la campagne fédérale dans la circonscription et publie ici les grandes lignes de la course et de ses candidats.

Un seul parti a officiellement annoncé sa candidate pour l’instant.

Les néo-démocrates tenteront de conserver le siège du Nunavut à la Chambre des communes, mais sans la députée Mumilaaq Qaqqaq, qui a décidé de ne pas se présenter.

La jeune députée avait créé la surprise, en 2019, en l’emportant par un peu plus de 900 voix sur sa plus proche rivale du Parti libéral, suivie de près par la candidate conservatrice. Le Parti vert n’avait recueilli que 2,2 % des voix.

À voir les résultats des cinq dernières élections, la circonscription ne semble pas avoir d’allégeance politique. Dans les 10 dernières années, les libéraux, les conservateurs et les néo-démocrates ont occupé le siège aux Communes.

La candidate du NPD Lori Idlout
Lori Idlout tentera de remplacer Mumilaaq Qaqqaq. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

Lori Idlout sera la candidate pour le NPD.

L’avocate inuk a grandi au Nunavut et vit à Iqaluit. Elle a été admise au barreau en 2019 après avoir terminé ses études de droit à l’Université d’Ottawa.

Cet hiver, elle a représenté le regroupement de chasseurs inuit qui a protesté contre le projet d’expansion de la mine Mary River, de Baffinland.

Les membres de l’association de la circonscription de son parti ont dû voter à deux reprises pour décider qui d’elle ou d’une autre candidate remportait l’investiture. Un tirage au sort a finalement été nécessaire pour briser l’égalité, comme le veulent les règlements du parti.

La candidate du Parti libéral du Canada Pat Angnakak
Pat Angnakak est la candidate libérale du Nunavut aux élections fédérales du 20 septembre. (Vincent Robinet/CBC)

La politicienne Pat Angnakak sera la candidate libérale.

La députée de la circonscription Iqaluit-Niaqunnguu à l’Assemblée législative du Nunavut n’a pas encore annoncé publiquement sa démission.

Dans le passé, elle a notamment été ministre territoriale de la Santé, mais également ministre responsable de la Société d’habitation du Nunavut et de la Société d’énergie Qulliq. Elle a aussi été la première personne à occuper le poste de commissaire adjointe du Nunavut.

Pat Angnakak a grandi à Kinngait et à Pangnirtung, sur l’île de Baffin. Elle réside à Iqaluit depuis une trentaine d’années et parle couramment l’anglais et l’inuktitut.

La candidate du Parti conservateur du Canada Laura Mackenzie
Le Parti conservateur du Canada a désigné Laura Mackenzie comme candidate pour le Nunavut. (Photo : Parti conservateur du Canada)

Le Parti conservateur du Canada a désigné Laura Mackenzie comme candidate pour le Nunavut.

Elle a grandi à Rankin Inlet et travaille depuis plus de 15 ans pour le gouvernement territorial. Elle est gestionnaire au ministère du Développement économique et des Transports.

En 2018, elle a témoigné lors d’audiences publiques de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA) à Rankin Inlet. Elle avait d’ailleurs milité pour que des audiences se tiennent dans cette communauté.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.