L’ingéniosité vestimentaire des gens venus du froid

Share
Aiddejavre, Norvège. (Ron Wood/Bata Shoe Museum)
Aiddejavre, Norvège. (Ron Wood/Bata Shoe Museum)
Kamik : Le terme s’est démocratisé mais, à la base, les kamiks désignent les bottes fabriquées par les Inuits du Grand Nord canadien.

Des bottes? Que dire!  Des œuvres d’art, de débrouillardise, d’efficacité et de confort, faites pour affronter tous les temps.

Installés sur le toit du monde depuis des millénaires, les Inuits, les Yupiks (Alaska), les Kalaallits (Groenland), les Samis de Norvège et autres peuples du froid ont su utiliser ce que la nature leur offrait pour se vêtir et se chausser adéquatement.

Le Bata Shoe Museum / Musée Bata de la chaussure de Toronto, qui se consacre à la grande histoire du soulier, propose actuellement une exposition consacrée aux kamiks et autres chaussures et chaussons conçus et portés par les Inuits.

Chaque paire de chaussures et de bottes exposée raconte l’histoire de celui ou celle qui les a fabriqués, à qui elles étaient destinées et pourquoi elles ont été fabriquées de cette manière.

Entrevue

Petit tour au musée avec Emanuele Lepri, le directeur du Bata Shoe Museum de Toronto :

Écoutez

« Art & Innovation: Traditional Arctic Footwear from the Bata Shoe Museum Collection » est à l’affiche au Musée Bata de Toronto pour plusieurs années.

L’Arctique : quatorze millions de kilomètres carrés que se partagent huit pays. Foyer de plus de quarante groupes culturels distincts.

Les chaussures sont conçues selon les besoins : pour la chasse à l’intérieur des terres ou sur la banquise, pour le campement ou la maison, pour les soirées de danse et lors des célébrations.

Les kamiks et autre mocassins et chaussons sont adaptés aux conditions du terrain : neige mouillée ou sèche, glace flottante ou haute mer,  gravier ou roches.

Spectacles historiques Les Trésors de la capitale

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *