Une officière de l’armée britannique organise une expédition historique en Antarctique

L’Antarctique (Parafilms/EPFL/Noé Sardet)
La capitaine Harpreet Chandi a bien l’intention de rentrer dans les annales de l’histoire en devenant la première femme non blanche à traverser l’Antarctique sans assistance.

Pendant de 45 à 47 jours, Mme Chandi parcourra plus de 1100 kilomètres en tirant un traîneau de 90 kg avec tout son équipement. Il sera d’ailleurs possible de suivre le périple en direct sur son site web.

Surnomée « Polar Preet » par la commandante, l’expédition commencera à 30 minutes de vol de la base ALE, proche du glacier Union. Dans cette région, les températures peuvent descendre jusqu’à -50 degrés Celsius et les vents peuvent atteindre plus de 95 km/h.

Cette expédition est l’aboutissement d’une préparation de deux ans comprenant divers exercices d’entraînement intensifs, dont porter des pneus pour simuler la traction d’un traîneau ou mener des expéditions dans des pays arctiques comme la Norvège, l’Islande ou le Groenland.

Harpreet Chandi parle de ses préparatifs lors de l’événement de lancement. (ministère de la Défense britannique)

Plus tôt cette année, la Britannique d’origine indienne a même choisi le Groenland pour effectuer une expédition d’échauffement de 27 jours dans des conditions météorologiques extrêmes.

« Il y a tellement de choses à préparer pour une expédition comme celle-là et je suis vraiment fier de représenter l’armée », a déclaré Mme Chandi lors d’un récent événement de lancement qui s’est tenu à Londres, au Royaume-Uni.

Elle a expliqué qu’au fur et à mesure qu’elle s’entraînait, elle en apprenait davantage, ce qui l’a rassuré quant à ses capacités physiques de mener en toute sécurité ce genre d’expédition. « Il n’y a que quelques aventurières qui ont réalisé un trekking en solo et sans assistance sur ce continent. Il est temps d’ajouter des noms, de la diversité et d’écrire l’histoire. »

Harpreet Chandi s’est engagée dans l’armée britannique en 2008 et a servi pendant 13 ans, notamment en soutenant les efforts de vaccination contre la COVID-19 au cours des derniers mois.

Elle n’avait jamais fait de camping ou de randonnée avant de s’engager, et c’est sa participation à un stage « Formation par l’aventure » qui a éveillé sa passion et sa volonté de réaliser cet exploit. La femme de 32 ans envisage déjà d’autres projets comme traverser le continent d’un océan à l’autre en solitaire et sans assistance.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.