Le Canada nomme une nouvelle présidente à la tête de l’organisme fédéral Savoir polaire

Le campus de la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique (SCREA) est dirigé par l’organisme fédéral Savoir polaire Canada. (Jimmy Thomson/CBC)
Le gouvernement canadien a annoncé la nomination de Jennifer C. Hubbard à titre de nouvelle présidente et directrice générale de Savoir polaire Canada pour un mandat de cinq ans.

Diplômée en sciences sociales, Mme Hubbard accumule depuis 1991 une carrière de direction dans la fonction publique, notamment au Département de la Défense nationale, de l’Agence Statistiques Canada et pour les Forces armées. Elle a également œuvré au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

« Le gouvernement du Canada est conscient du fait que nous devons continuer à travailler pour renouveler la relation entre le Canada et les Autochtones et pour nous attaquer aux défis que posent les changements climatiques, stimuler le développement économique et créer des emplois pour la classe moyenne. »Daniel Vandal, ministre fédéral des Affaires du Nord

Rappelons que  Savoir polaire Canada opère ses activités à la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique (SCREA), située à Cambridge Bay dans le Nunavut. L’organisme se veut à la fois un centre scientifique et technologique. Il permet aux scientifiques canadiens et internationaux d’avoir accès à une installation vouée à l’étude de l’Arctique, et ce tout au long de l’année.

« Le gouvernement du Canada demeure résolu à travailler avec les gouvernements des territoires, avec ses partenaires autochtones du Nord et les personnes et d’autres organismes dans le Nord et dans l’Arctique, de même qu’avec les scientifiques pour faire progresser le savoir canadien sur l’Arctique. »Daniel Vandal, ministre fédéral des Affaires du Nord

Dans un communiqué de presse, le gouvernement a réitéré sa stratégie en ce qui concerne les recherches scientifiques dans l’Arctique canadien. « Les connaissances et les travaux de recherche innovants sont essentiels pour composer avec les défis et les répercussions uniques en leur genre que posent les changements climatiques dans le Nord et pour renforcer la résilience des communautés nordiques.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.