Canada : Le Yukon propose ses règles pour encadrer la consommation de cannabis

Share
Un plant de marijuana (iStockphoto)
Selon l’ébauche de cadre réglementaire sujet à des consultations publiques, le Yukon propose de contrôler l’importation, l’entreposage et la distribution du cannabis. Il veut également imposer un âge légal de 19 ans et une limite de possession à 30 grammes et de 4 plants.

Les ministres de la Justice, Tracy-Anne McpPhee, et de la Santé et des Services sociaux, Pauline Frost, ont expliqué que le secteur privé de distribution pourra être réglementé, mais une fois seulement que les méthodes les plus efficaces au Canada auront été élaborées.

Les ministres ont mis l’accent sur le fait que la santé publique et la sécurité demeuraient à l’avant-plan des politiques du Yukon, le territoire accusant un taux de consommation de marijuana plus important qu’ailleurs au pays.

« Vingt et un pour cent des Yukonnais affirment avoir consommé du cannabis dans la dernière année comparativement à 14 % des Canadiens. », dit Pauline Frost.

La distribution se fera dans un premier temps par l’entremise d’un magasin, à Whitehorse, qui sera géré par des employés du gouvernement et distinct des points de vente d’alcool.

La ministre de la Justice du Yukon, Tracy-Anne McPhee, souligne que le cadre de réglementation de la légalisation du cannabis est appelé à évoluer avec le temps. (Philippe Morin/Radio-Canada)

Il sera également possible pour les habitants des régions rurales de s’en procurer à travers un site web. L’échéancier pour la mise en service de ces points de vente n’est toutefois pas encore déterminé.

«Il est important de noter que le cadre proposé représente un point de départ. Le système est conçu pour s’adapter à mesure que l’on en apprend plus sur les meilleures approches pour le Yukon.» – Tracy-Anne McPhee, ministre de la Justice du Yukon

Selon le cadre proposé, la consommation de cannabis sera limitée aux propriétés privées, avec l’autorisation du propriétaire.

Toutefois, l’usage dans les cafés ou les bars serait interdit.

De nombreux détails à préciser
Un bol contenant de la marijuana repose sur un présentoir lors d’une exposition marchande mettant de l’avant les produits du chanvre, en Californie en Avril 2010. (Justin Sullivan/Getty Images)

La ministre de la Justice, Tracy-Anne McPhee, affirme que, comme les autres provinces et territoires, le Yukon est pressé par le temps pour mettre au point sa réglementation.

Le territoire travaille toujours, par exemple, à déterminer comment le locataire d’un édifice non-fumeurs pourra consommer du cannabis s’il le désire.

Le gouvernement n’a pas non plus déterminé quel ministère ou quelle direction gouvernementale assurera la gestion du système, ou même où et comment il s’approvisionnera.

Enfin, le prix n’a pas été déterminé alors que les discussions sur la taxation avec le fédéral se poursuivent.

À lire aussi :

Le Yukon sonde l’opinion publique sur la légalisation du cannabis, Radio-Canada

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *