Le coureur évacué du Yukon Quest au Canada a subi deux commotions cérébrales

Share
Jason Campeau a activé mercredi son bouton d’urgence et un hélicoptère militaire a réussi à l’évacuer, jeudi, vers un hôpital de Fairbanks, en Alaska, où il a subi divers examens médicaux. Ici une image de la course Yukon Quest en 2016. (Carole Melville/Radio-Canada)

Jason Campeau a activé mercredi son bouton d’urgence et un hélicoptère militaire a réussi à l’évacuer, jeudi, vers un hôpital de Fairbanks, en Alaska, où il a subi divers examens médicaux.

Jody Campeau a réussi à parler brièvement à son frère quand il était encore à l’hôpital. Jason l’a informé qu’il avait fait deux commotions cérébrales, dont une première près du sommet Rosebud et une seconde à environ  80 kilomètres du point de contrôle d’Eagle.

« Jason est un [ancien] joueur de hockey professionnel, donc il a déjà souffert pendant sa carrière de commotions cérébrales et il comprend quels en sont les symptômes. Je crois que pendant la course, il avait des maux de tête, pis c’est quand il a eu sa deuxième commotion, qu’il a réalisé qu’il ne pouvait plus y aller. »

Jennifer Campeau, qui participait au Yukon Quest, a choisi d’abandonner la course au point de contrôle d’Eagle en raison de l’état de santé de son mari et puisqu’elle éprouvait aussi des problèmes avec son équipement.

Les chiens de Jason Campeau toujours sur la piste

L’organisation de la Yukon Quest cherche encore le moyen d’évacuer les 12 chiens de l’équipe de Jason Campeau, qui sont toujours au campement duquel il a été évacué.

Le contrôleur de la course, Doug Harris, affirme que les conditions pour le transport des chiens demeurent difficiles.

Share
Claudiane Samson, Radio-Canada

Claudiane Samson, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *