Le Musée canadien de l’histoire reçoit un important don d’oeuvres inuites

Share
L’oeuvre Hibou et chouettes de l’artiste Agnes Nulluq Iqqugaqtuq. (Gracieuseté du Musée canadien de l’histoire)
Quelque 750 sculptures contemporaines, 120 illustrations sur papier et 25 exemplaires de documents historiques d’une trentaine de communautés nordiques s’ajouteront à la collection du Musée canadien de l’histoire (MCH) situé à Gatineau, dans le sud du Québec.

Ce don « généreux » provient de la succession de Margaret Perkins Hess. L’historienne d’art, originaire de l’Alberta (Prairies), a sillonné le Nord canadien dans le but de collectionner des oeuvres d’art inuit d’importance historique. Les mille oeuvres données au MCH ne représenteraient qu’une « partie » de sa collection privée.

« Cette collection, d’une ampleur et d’une qualité exceptionnelle est le fruit de l’attachement que cette défenderesse de la culture canadienne et championne des artistes autochtones a voué au Nord est à ses habitants », a déclaré Mark O’Neill, président-directeur général du MCH par voie de communiqué.

Ces oeuvres viendront enrichir la collection existante du Musée et offrir un autre regard sur le Nord canadien. Le public pourra voir ces objets de près, puisque le MCH planifie déjà une exposition itinérante au cours des prochaines années.

La galerie d’art de l’Université de Lethbridge et le musée d’anthropologie de l’Université de la Colombie-Britannique ont aussi reçu des dons importants, dont des oeuvres de Tom Thomson, Emily Carr et Alex Janvier.

Qui était Margaret Perkins Hess?
  • Elle est née à Calgary en 1916.
  • Elle a étudié à Toronto dans les années 1930.
  • Amie avec des membres du Groupe des sept.
  • On la surnommait « Marmie ».
  • Récipiendaire de l’Ordre du Canada.
  • Un site archéologique porte son nom à Ekkalluk River.
Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *