Un incendie près d’une communauté du nord-ouest du Canada toujours pas maîtrisé

Share
La fumée du feu de forêt près du ruisseau Bear, au nord de Haines Junction, est visible de la route. (Kat Simon/Mount Logan Lodge)
L’incendie près du ruisseau Bear, au nord de Haines Junction au Yukon (nord-ouest du Canada), qui faisait rage sur 137 hectares lundi, n’est toujours pas maîtrisé.

Les autorités ont affecté lundi 4 hélicoptères, 20 sapeurs-pompiers et 5 bulldozers à la lutte contre cet incendie.

L’agent d’information des feux de forêt du gouvernement du Yukon, Mike Fancie, affirme qu’aucune habitation n’est menacée, mais admet que l’incendie devrait progresser dans les prochains jours.

« On prévoit que le feu continuera à grandir avec le temps en raison des vents qui proviennent du sud dans la vallée Alsek et qui poussent le feu vers le nord, ce qui continuera à le faire grandir durant les deux ou trois prochains jours. »

Mike Fancie, agent d'information des feux de forêt

Tout comme 75 % des feux cette année, l’incendie à proximité du ruisseau Bear a été causé par l’activité humaine. Pas moins de 26 feux de forêt ont déjà été enregistrés cette année au Yukon.

Le gîte touristique dont s’occupe Roxanne Mason est situé le long du ruisseau Bear près duquel brûle l’incendie de forêt du même nom. (Roxanne Mason)
Des résidents très inquiets

Roxanne Mason, qui gère depuis un an un gîte touristique en rondins à quelques kilomètres de l’incendie, ne cache pas son inquiétude.

« On souhaite que ça ne s’en vienne pas et on prépare le plan d’urgence, si jamais il y a évacuation pour préparer nos clients. Il faudrait s’en aller, trouver un campement ou je ne sais pas quoi. »

« C’est un petit peu une panique. Tu vois ça à d’autres endroits et tu te dis : « Ça arrive aux autres, mais ça n’arrive pas à nous autres, ici. » »

Roxanne Nadon, gérante Mount Logan Lodge

Roxanne Mason ne croit pas toutefois que l’incendie aura un impact sur les réservations du gîte.

« Tous les clients qu’on avait hier soir n’étaient même pas au courant qu’il y avait un feu. Alors à moins que ça se propage et qu’ils ferment le village, je ne crois pas qu’on sera affecté. Ça ne change rien à la beauté de l’environnement. »

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *