Des élèves inuits posent des questions à l’astronaute canadien David Saint-Jacques

Share
La petite Sarah Rose Novalinga, avec Véronique Morin, écoute attentivement la réponse de l’astronaute David Saint-Jacques à sa question. (Courtoisie Jade Duchesneau Bernier/Kativik Ilisarniliriniq)
« Quelle est la plus belle chose à regarder de l’espace? » « Jouez-vous à des jeux vidéos? ». Des élèves du village d’Umiujaq, au Nunavik, dans le Nord québécois, ont eu l’occasion la semaine dernière de poser des questions à l’astronaute David Saint-Jacques, qui était en direct de la Station spatiale internationale (SSI).

La question sur toutes les lèvres, c’est Sarah Rose Novalinga, neuf ans, qui a pu la poser. « Comment fait-on pipi dans l’espace? ». Réponse : les astronautes utilisent un tuyau qui aspire et leur urine est recyclée en eau potable!

Depuis le début de sa mission il y a six mois, David Saint-Jacques a pris l’habitude de rencontrer « virtuellement » de jeunes élèves d’un peu partout au Canada.

Le Grand Nord, David Saint-Jacques connaît bien. Il y a pratiqué la médecine pendant quelques années avant de se joindre au Programme spatial canadien en 2009. En tant que médecin, il a desservi de nombreuses communautés de la côte de la baie d’Hudson, tout en étant basé à Puvirnituq.

« David était très attaché à sa communauté d’adoption, et a développé des liens avec les gens dans sa communauté », explique son épouse Véronique Morin, qui a coordonné la rencontre avec la Station spatiale canadienne.

Mme Morin, qui est médecin également et se spécialise en santé publique, continue de partager sa vie entre le sud et le nord.

David Saint-Jacques connaissait bien l’école Kiluutaq, à Umiujaq, village de moins de 500 personnes sur les rives de la baie d’Hudson. « Il a mis certains de ces élèves au monde en tant que médecin, il y a 10 ou 12 ans. Il a aussi visité l’école en 2015 », affirme le directeur de l’école, Matthew Bryan.

Il espère que les enfants sont sortis inspirés de la rencontre. « C’est important pour les enfants de penser à leur futur, de croire qu’il est possible de voir grand et de réaliser ses rêves », dit cet ancien enseignant originaire du Nouveau-Brunswick.

Il n’y a pas que les enfants qui étaient invités à cette rencontre qui avait lieu dans le gymnase de l’école. Toute la communauté y était conviée. Un écran géant a été installé pour l’occasion.

L’astronaute, qui a grandi sur la Rive-Sud de Montréal, s’est envolé en décembre à bord de la capsule Soyouz vers la Station spatiale internationale. Sa mission prend fin le 24 juin.

La rencontre entre les élèves de Kiluutaq et David Saint-Jacques devait être transmise en direct vendredi matin sur Facebook. En raison d’un problème technique, elle a finalement été diffusée en différé mardi, sur le compte de l’Agence spatiale canadienne.

Share
Laurence Niosi, Radio-Canada

Laurence Niosi, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur les Autochtones au Canada, visitez le site d’Espaces autochtones.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *