Une conférence organisée par le Conseil de l’Arctique sur l’amélioration de la qualité de l’air

Le 18 décembre 2007, le géant russe du gaz Gazprom a ouvert son champ gazier de Yuzhno-Russkoye, dont on estime qu’il contient environ un billion de mètres cubes de gaz naturel. (Natalia Koesnikova/AFP/Getty Images)
Pour marquer la publication en ligne du rapport de l’OCDE sur les avantages économiques d’une meilleure qualité de l’air, le Conseil de l’Arctique organisera conjointement avec l’organisation de coopération une conférence virtuelle le 28 avril prochain.

On sait déjà que le rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) explore les impacts des principales actions politiques des États arctiques sur l’amélioration de la qualité de l’air. À ce titre, il est censé présenter des projections des conséquences économiques de politiques visant à réduire la pollution de l’air extérieur dans la région

« En examinant à la fois les coûts et les avantages de la mise en œuvre des politiques environnementales, le rapport analyse également les conséquences économiques des améliorations de la qualité de l’air résultant de l’engagement politique au-delà des États arctiques (comme par les États observateurs du Conseil de l’Arctique, ainsi qu’au niveau mondial) et de la mise en œuvre de politiques intégrées de transition climatique et énergétique. »Conseil de l’Arctique

Rappelons que le Conseil de l’Arctique est un forum intergouvernemental qui se compose de huit États arctiques (Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Suède, Russie) et de six organisations internationales de peuples autochtones à titre de participants permanents.

Un certain nombre d’États ont déjà un statut d’observateurs, c’est le cas notamment de la Chine, de l’Inde, de la France, de l’Allemagne et de la Pologne.

La fumée des feux engendre une mauvaise qualité de l’air qui se propage en Arctique et dans le Pacifique. (NWT Fire/Facebook)

La conférence sera l’occasion pour le Conseil de l’Arctique de rassembler les décideurs politiques et les représentants des ONG, du monde universitaire et d’autres parties prenantes à s’informer sur les avantages des politiques en matière de pollution atmosphérique.

« Le rapport développé avec le soutien de l’Action sur le carbone noir dans l’Arctique a été initié à la demande de la Finlande pendant sa présidence du Conseil de l’Arctique, de 2017 à 2019. »Conseil de l’Arctique

Le rendez-vous s’ouvrira par une présentation des travaux de l’OCDE sur les avantages de la réduction de la pollution atmosphérique dans les États de l’Arctique. Il sera suivi d’une discussion avec plusieurs représentants internationaux du Groupe d’experts sur le carbone et le méthane (EGBCM) comme Kristín Linda Árnadóttir, Kaarle Kupiainen et Veronika Ginzburg.

« L’événement permettra aux participants de démêler les possibilités, les pièges et les limites que les politiques en matière de pollution atmosphérique peuvent avoir pour la santé humaine, l’économie et l’écosystème arctique », indique l’organisation.

La conférence se terminera par une série de questions-réponses, avec des experts ayant participé à l’élaboration du rapport.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *