Une militante inuk veut représenter le NPD au Labrador aux prochaines élections fédérales

Share
La militante inuk Beatrice Hunter, connue pour son opposition au chantier de construction du mégaprojet hydroélectrique Muskrat Falls, souhaite représenter le Nouveau Parti démocratique (NPD) aux élections fédérales, qui auront lieu le 21 octobre. (Kenny Sharpe/Radio-Canada)
Beatrice Hunter a écopé de 10 jours de prison en 2017 pour avoir refusé de promettre de rester à l’écart du chantier de construction du mégaprojet hydroélectrique Muskrat Falls, au Labrador. La militante annonce maintenant qu’elle veut représenter le Nouveau Parti démocratique (NPD), parti de centre-gauche, dans la circonscription de Labrador aux élections fédérales au Canada cet automne.

Mme Hunter affirme faire le saut en politique parce qu’il s’agit d’une façon pacifique de s’opposer au projet hydroélectrique contre lequel elle se bat depuis plusieurs années.

« J’étais vraiment naïve de penser que les gens m’écouteraient, ou que le juge m’écouterait et essaierait de faire quelque chose pour remédier à la situation désastreuse à Muskrat Falls », a affirmé l’Inuk âgée de 50 ans à la radio de CBC.

Mme Hunter et d’autres militants ont protesté tout au long de la construction du projet, presque terminé, de Muskrat Falls. Ils craignaient que les inondations rendues nécessaires pour le barrage n’augmentent les concentrations de méthylmercure dans la nourriture que de nombreux Autochtones de la région consomment de façon régulière.

Le mégaprojet hydroélectrique Muskrat Falls au Labrador. (Nalcor Energy)
Plusieurs enjeux

La militante a déjà publié sa plateforme politique et soutient que, même si Muskrat Falls reste un enjeu important, elle souhaite se concentrer aussi sur d’autres problèmes au cours de la campagne.

Elle souligne entre autres que le manque d’accès à l’essence dans la communauté isolée de Rigolet, dans la région inuit du Nunatsiavut, est un enjeu majeur. Beatrice Hunter se dit prête à écouter les préoccupations de ses électeurs potentiels. « Je ne veux pas me limiter à Muskrat Falls. Je veux être ouverte à l’ensemble des préoccupations des Labradoriens. »

Une tâche difficile en vue

Si elle obtient la nomination du NPD, Beatrice Hunter se présentera contre la libérale Yvonne Jones, qui détient ce siège depuis une élection partielle en 2013. Le Parti libéral du Canada (PLC) n’a perdu la circonscription de Labrador qu’à deux reprises depuis 1949.

La militante inuk reconnaît qu’elle ne remportera peut-être pas l’élection, mais affirme vouloir mener une campagne respectueuse envers ses adversaires potentiels. « J’espère avoir montré que mon cœur appartient au Labrador, dit-elle. J’espère juste que les gens le savent. »

Avec les informations de CBC

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *