Un pêcheur remonte un requin au Nunavut, dans l’Arctique canadien

Share
Ce requin a été pêché au large de Kugluktuk, au Nunavut. (Miranda Atatahak)
Un pêcheur du Nunavut, dans le Nord canadien, a capturé dans son filet un requin d’environ 1 m 85, un prédateur rare dans l’océan Arctique.

« J’ai vu une queue et je me suis dit : ‘Tiens, un béluga’ », raconte John Kapakatoak, qui se trouvait près de sa cabane, à une quarantaine de kilomètres du hameau de Kugluktuk, au Nunavut. « C’est la première fois que je vois un requin [en vrai], même si j’en ai déjà vu à la télévision. »

Une fois au port, ce pêcheur à la retraite a été accueilli avec liesse par la population du hameau de 1 500 habitants. « Il y a fallu des heures avant que les gens finissent de prendre des photos », dit-il.

Un agent de la faune est alors venu prendre des échantillons du requin pour effectuer des tests. M. Kapakatoak gardera la tête comme souvenir.

Le requin pêché au large du Nunavut. (Isaiah Bolt)
Un requin-saumon

D’après Boris Worm, professeur de biologie à l’Université Dalhousie, il semblerait qu’il s’agisse d’un requin-saumon et non pas d’un requin du Groenland, l’un des plus gros poissons de l’Arctique, que l’on voit cependant rarement car il nage en eaux très profondes.

Les requins-saumons se trouvent en général près de l’Alaska et de la Colombie-Britannique. Il se peut, explique M. Worm, que le requin du Nunavut était curieux et s’est tout simplement perdu.

« L’écosystème change en raison du réchauffement rapide de l’Arctique canadien, ajoute le professeur. De nombreuses espèces se dirigent plus vers le nord, dont les saumons. »

Il est donc possible que le requin du Nunavut ait suivi ces poissons.

Avec les informations de Mark Hadlari et de Wanda McLeod

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *