Élections : deux organisations autochtones du Nord canadien appellent leurs membres à voter

Avoir accès à l’information pour voter de manière éclairée, voilà le coeur de la campagne de sensibilisation du Conseil des Premières Nations du Yukon (dont le chef Peter Johnston apparaît à gauche) et du chapitre yukonnais de l’Assemblée des Premières Nations (et sa chef Kluane Adamek, à droite). (Anaïs Elboujdaïni/Radio-Canada)
Pour que les Premières Nations du Yukon, territoire du nord-ouest du Canada, soient informées des enjeux qui les touchent en vue des élections fédérales du 21 octobre, le chapitre yukonnais de l’Assemblée des Premières Nations et le Conseil des Premières Nations du Yukon lancent une campagne de sensibilisation conjointe.

Si les détails de cette campagne ne sont pas encore connus, la chef régionale de l’Assemblée des Premières Nations, Kluane Adamek, appelle les Premières Nations du territoire à participer au débat des candidats le lundi 7 octobre.

Et parce que les Premières Nations représentent près de 23 % de la population du territoire, leurs préoccupations doivent être entendues, estime-t-elle.

« Nous avons un gros rôle pour influencer [les candidats et le vote] », estime-t-elle

Le statut des Premières Nations au Yukon est particulier, avance Peter Johnston, le grand chef du Conseil des Premières Nations du Yukon, puisqu’il n’existe pas de réserves sur le territoire.

Mais le respect des négociations avec les gouvernements autonomes du territoire doit être compris du gouvernement fédéral, dit-il, d’où l’importance de bien connaître ce que proposent les partis.

Le débat sera diffusé en direct sur les réseaux sociaux afin que les électeurs qui résident en dehors de Whitehorse puissent aussi participer à celui-ci. Un bulletin de notes doit aussi être publié la semaine prochaine. Celui-ci notera les partis sur leurs promesses liées aux Autochtones.

Le vote jeune, une promesse d’avenir

Pour le grand chef du Conseil des Premières Nations du Yukon, Peter Johnston, les jeunes des communautés du territoire sont de plus en plus informés.

« Il faut se rappeler que nos communautés n’ont obtenu le droit de voter que récemment », martèle-t-il. « Nous avons vécu beaucoup d’impacts négatifs comme Premières Nations au cours de l’histoire. Maintenant, c’est le temps pour nous de prendre notre place, celle qui nous revient. »

La mise en place d’un comité jeunesse au sein du Conseil des Premières Nations du Yukon cette année lui donne espoir d’un changement au sein de la jeunesse autochtone du territoire.

Kluane Adamek évoque la marche pour lutter contre l’urgence climatique de vendredi dernier, une vague de changement qui s’est rendue jusqu’au Yukon. Un signe, selon elle, de l’engagement des jeunes.

À Whitehorse, des centaines de manifestants ont envahi les rues du centre-ville immobilisant le trafic routier avec cris et bonne humeur. Les élèves étaient accompagnés de parents, d’enseignants et de représentants d’organismes ou de politiciens. Photo prise le 27 septembre. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

« Ici, ils sont aussi de plus en plus fiers de leur culture, ils veulent passer du temps avec les aînés et dans le territoire. Il faut donc s’assurer que leur voix est entendue [par les décideurs politiques] », avance Kluane Adamek.

Ce n’est pas la première fois que les deux organisations joignent leur force pour informer la population autochtone yukonnaise. Lors des élections territoriales de 2016, une stratégie similaire a été mise en place.

Anaïs Elboujdaïni, Radio-Canada

Anaïs Elboujdaïni, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *