Tourisme à la hausse aux Territoires du Nord-Ouest, dans le Nord canadien

Share
En 5 ans, le nombre de touristes a augmenté de 42 % aux Territoires du Nord-Ouest. Les visiteurs sont aussi plus enclins qu’auparavant à dépenser pour des activités de plein air. Cette image montre les chutes Alexandra, dans le sud du territoire, en août 2013. (Sean Kilpatrick/La Presse canadienne)
Les Territoires du Nord-Ouest, dans le Nord canadien, ont enregistré cette année un nombre record de touristes friands de chasse aux aurores boréales et d’activités de plein air.

« De plus en plus de touristes viennent ici pour observer les aurores boréales; un état des lieux qui s’explique notamment par l’afflux de visiteurs provenant de Chine », explique la gestionnaire de la recherche et de la planification pour le tourisme au ministère territorial de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement, Leslie Dragon, jointe à Yellowknife.

Durant la dernière année financière, qui s’est échelonnée du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, plus de 120 000 personnes ont visité les Territoires du Nord-Ouest et y ont dépensé au total plus de 210 millions de dollars, concluait une analyse des données touristiques du territoire, rendue publique jeudi. De ce nombre, environ 54 000 touristes s’y sont rendus pour observer des aurores boréales, entreprendre des excursions de plein air, chasser ou pêcher.

Entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, 41 500 touristes se sont rendus aux Territoires du Nord-Ouest pour y observer des aurores boréales. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)

La grande majorité des touristes – soit 70 % – étaient des Canadiens venus de l’extérieur du territoire, mais la Chine arrivait en deuxième position des pays d’origine des visiteurs. « Nous faisons beaucoup de publicité en Asie, principalement en Chine […] notamment sur les réseaux sociaux », rapporte Leslie Dragon, en donnant l’exemple de l’application mobile WeChat.

Depuis son ouverture, en novembre 2017, la route qui relie Inuvik à Tuktoyaktuk sur près de 138 km attire aussi de plus en plus de touristes dans la région de Beaufort-Delta, où la proportion de visiteurs a augmenté de 10 % depuis l’année fiscale 2017-2018.

Des efforts qui portent leurs fruits

Les Territoires du Nord-Ouest redoublent d’efforts depuis les dernières années pour attirer un plus grand nombre de touristes.

Ces nouveaux résultats dépassent les objectifs que s’était fixés le gouvernement territorial dans sa stratégie « Tourisme 2020 », lancée en septembre 2016, qui visait à faire passer la valeur de l’industrie touristique à 207 millions de dollars d’ici 2021.

L’un des engagements préconisait de miser davantage sur des infrastructures communautaires et sur le tourisme culturel autochtone. « Le tourisme autochtone est vraiment l’une de nos principales priorités, affirme-t-elle. [Nous] encourageons les touristes à se rendre dans de petites communautés du territoire. »

Un sentier pédestre à Norman Wells, aux Territoires du Nord-Ouest, en août 2012. (Chris Wattie/Reuters)

En septembre 2018, cet engagement avait d’ailleurs mené à la signature d’un partenariat avec l’Association touristique autochtone du Canada et l’organisme à but non lucratif Tourisme TNO pour favoriser le tourisme culturel autochtone.

Le gouvernement territorial a déjà commencé à élaborer sa prochaine stratégie territoriale en matière de tourisme, qui regroupera ses engagements d’ici à 2025. « Nous travaillons avec des partenaires de l’industrie, les communautés et des groupes autochtones pour élaborer cette stratégie ensemble », affirme Leslie Dragon.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *